Zagora : Baraka s'enquiert de projets hydrauliques et écologiques

Le ministre de l’Equipement et de l’Eau, Nizar Baraka, s’est enquis, dimanche dans la province de Zagora, de projets hydrauliques et écologiques, réalisés dans le cadre des initiatives visant le renforcement de ce type d’infrastructures au niveau provincial. Le ministre s’est enquis ainsi du projet de construction de deux ouvrages pour la collecte des eaux pluviales au niveau de l’Oued Drâa, dans la commune territoriale de Zagora, et de l’Oued Boutyousse, dans la commune territoriale de Ternata. Il a, en outre, visité le projet de mise en place d’une station mobile de déminéralisation pour l’amélioration de la qualité de l’eau potable au niveau du centre de la commune de Tamegroute. Il s’est enquis, par la suite, du projet de la ceinture verte de Zagora, dont l’irrigation est assurée grâce à la station de traitement des eaux usées de cette ville. Dans une déclaration, M. Baraka a indiqué que le projet de construction de deux ouvrages pour la collecte des eaux pluviales au niveau de l’Oued Drâa et de l’Oued Boutyousse est d’un coût total de 5,2 millions de dirhams et bénéficiera à une population estimée à 43.000 personnes. Il a souligné que ce projet a un impact économique et social important, dans la mesure où il permettra la collecte des eaux pluviales et la recharge de la nappe phréatique, ajoutant qu’il renforcera l'approvisionnement en eau potable de la ville de Zagora et en eau d'irrigation les exploitations agricoles de la région. Evoquant la station mobile de déminéralisation réalisée à Tamegroute, M. Baraka a fait savoir que ce projet a mobilisé un budget de 8,4 millions de dirhams, précisant qu’il porte notamment sur l’équipement d’un forage et la réalisation de canaux de branchement et de drainage. Le ministre a relevé que cette station, d’un débit de 10 litres/seconde, renforcera l’approvisionnement en eau potable dans cette commune et de plusieurs douars avoisinants, relevant qu’elle permettra également d’alimenter la nappe phréatique et d’irriguer les oasis de la commune qui ont souffert de la sécheresse ayant sévit au cours des dernières années. S’agissant de la ceinture verte de Zagora, il a indiqué que ce projet utilise l’énergie solaire pour le pompage et la distribution des eaux destinées à l’irrigation des arbres, faisant savoir que 1.000 m3 des eaux usées de la station de traitement de la ville pourront être utilisées à cet effet. Cette initiative permettra de créer un espace vert près de Zagora, de protéger la biodiversité, d’endiguer l'ensablement et de protéger la ville de Zagora des effets des vents forts chargés de poussière, a-t-il conclu. M. Baraka était accompagné, lors de ce déplacement, par le gouverneur de la province de Zagora, Fouad Hajji, le président du Conseil de la région de Drâa-Tafilalet, Hro Abrou, de cadres du ministère, ainsi que d’élus et de responsables locaux. Samedi, le ministre de l’Equipement et de l’Eau avait effectué dans la province de Zagora une visite au barrage d’Agdez et lancé un projet hydraulique et un autre routier, dans le cadre des efforts visant à renforcer les infrastructures de cette province.

Jan 24, 2023 - 11:41
 0
Zagora : Baraka s'enquiert de projets hydrauliques et écologiques
Le ministre de l’Equipement et de l’Eau, Nizar Baraka, s’est enquis, dimanche dans la province de Zagora, de projets hydrauliques et écologiques, réalisés dans le cadre des initiatives visant le renforcement de ce type d’infrastructures au niveau provincial.
Zagora : Baraka s'enquiert de projets hydrauliques et écologiques

Le ministre s’est enquis ainsi du projet de construction de deux ouvrages pour la collecte des eaux pluviales au niveau de l’Oued Drâa, dans la commune territoriale de Zagora, et de l’Oued Boutyousse, dans la commune territoriale de Ternata.

Il a, en outre, visité le projet de mise en place d’une station mobile de déminéralisation pour l’amélioration de la qualité de l’eau potable au niveau du centre de la commune de Tamegroute.
Il s’est enquis, par la suite, du projet de la ceinture verte de Zagora, dont l’irrigation est assurée grâce à la station de traitement des eaux usées de cette ville.
Dans une déclaration, M. Baraka a indiqué que le projet de construction de deux ouvrages pour la collecte des eaux pluviales au niveau de l’Oued Drâa et de l’Oued Boutyousse est d’un coût total de 5,2 millions de dirhams et bénéficiera à une population estimée à 43.000 personnes.
Il a souligné que ce projet a un impact économique et social important, dans la mesure où il permettra la collecte des eaux pluviales et la recharge de la nappe phréatique, ajoutant qu’il renforcera l'approvisionnement en eau potable de la ville de Zagora et en eau d'irrigation les exploitations agricoles de la région.
Evoquant la station mobile de déminéralisation réalisée à Tamegroute, M. Baraka a fait savoir que ce projet a mobilisé un budget de 8,4 millions de dirhams, précisant qu’il porte notamment sur l’équipement d’un forage et la réalisation de canaux de branchement et de drainage.
Le ministre a relevé que cette station, d’un débit de 10 litres/seconde, renforcera l’approvisionnement en eau potable dans cette commune et de plusieurs douars avoisinants, relevant qu’elle permettra également d’alimenter la nappe phréatique et d’irriguer les oasis de la commune qui ont souffert de la sécheresse ayant sévit au cours des dernières années.
S’agissant de la ceinture verte de Zagora, il a indiqué que ce projet utilise l’énergie solaire pour le pompage et la distribution des eaux destinées à l’irrigation des arbres, faisant savoir que 1.000 m3 des eaux usées de la station de traitement de la ville pourront être utilisées à cet effet.

Cette initiative permettra de créer un espace vert près de Zagora, de protéger la biodiversité, d’endiguer l'ensablement et de protéger la ville de Zagora des effets des vents forts chargés de poussière, a-t-il conclu.

M. Baraka était accompagné, lors de ce déplacement, par le gouverneur de la province de Zagora, Fouad Hajji, le président du Conseil de la région de Drâa-Tafilalet, Hro Abrou, de cadres du ministère, ainsi que d’élus et de responsables locaux.

Samedi, le ministre de l’Equipement et de l’Eau avait effectué dans la province de Zagora une visite au barrage d’Agdez et lancé un projet hydraulique et un autre routier, dans le cadre des efforts visant à renforcer les infrastructures de cette province.