Un grand comédien qui laissera son éternelle empreinte

Le mercredi 19 juillet 2017 a été une journée triste pour les comédiens et les artistes de la ville de Constantine, qui vient de perdre Abderrachid Zighemi, après un long combat contre la maladie. Abderrachid était un comédien très apprécié par ses pairs pour ses qualités humaines, sa modestie, sa bonhomie, et par sa personnalité […] L’article Un grand comédien qui laissera son éternelle empreinte est apparu en premier sur El Watan.

Un grand comédien qui laissera son éternelle empreinte

Le mercredi 19 juillet 2017 a été une journée triste pour les comédiens et les artistes de la ville de Constantine, qui vient de perdre Abderrachid Zighemi, après un long combat contre la maladie.

Abderrachid était un comédien très apprécié par ses pairs pour ses qualités humaines, sa modestie, sa bonhomie, et par sa personnalité que le public algérien avait surtout connu à travers la mythique série télévisée Aâssab oua aoutar, réalisée par Mohamed Hazourli et produite par la station régionale de l’EPTV de Constantine. Abderrachid Zighemi était parti sans faire trop de bruit, après avoir résisté longtemps à une maladie qui n’avait jamais eu raison de son sens de l’humour. Un caractère qui l’a marqué durant sa longue carrière artistique qui s’est étalée sur près de 55 ans. Né à Constantine, le 20 octobre 1945, Abderrachid fait ses études primaires à la célèbre école Ould Ali, plus connue chez les anciens Constantinois qui l’ont fréquentée par l’école Jules Ferry située dans le quartier populaire de Sidi Djeliss. Parallèlement, il fréquente l’école coranique. Selon une notice biographique qui lui a été consacrée par Mohamed Ghernaout, chercheur et auteur d’ouvrages sur l’histoire du théâtre à Constantine, Abderrachid découvre pour la première fois le théâtre quand il était apprenti en menuiserie chez un Maltais nommé Callamaro.

*Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier

L’article Un grand comédien qui laissera son éternelle empreinte est apparu en premier sur El Watan.