Tunisie : Trois partis portent plainte contre le ministre de l’Intérieur

Le Parti Jomhouri, le Courant Démocratique et le parti Ettakatol ont déploré dans un communiqué commun, les « violences » ayant visé les manifestants qui contestaient ce vendredi 14 janvier, contre les mesures présidentielles du 25 juillet 2021. Ils ont appelé à la libération des personnes arrêtées et à l’ouverture d’une enquête sur les circonstances de leur  » enlèvement ».

« Des attaques brutales ont visé les dirigeants et députés des partis socio-démocrates. A cet effet, les patis d’Ettakattol, le Le Parti républicain et le Courant démocrate dénoncent cette répression à l’égard des manifestants, et d’assujettir le ministère de l’Intérieur au service de l’autorité putschiste. Ils soulignent qu’ils tiennent pour responsable le président de la République Kais Saied, et le ministre de l’Intérieur, Taoufik Charfeddine.

D’après le même communiqué, ces partis exigent la libération immédiate des personnes arrêtées et l’ouverture d’une enquête sur les circonstances de leur « enlèvement ». Ils ont exprimé aussi leur intention de porter plainte auprès du ministère public pour agression violente et grave contre des citoyens et leur enlèvement illégal…

 

Gnetnews

 

The post Tunisie : Trois partis portent plainte contre le ministre de l’Intérieur appeared first on Gnet news.