«Tout a été vidé et forcé» : des églises profanées et cambriolées en Seine-Saint-Denis (REPORTAGE)

Gérald Darmanin s’est rendu le 13 janvier dans deux églises de Seine-Saint-Denis (l'église Saint-Pierre de Bondy et l'église Saint-Germain-l'Auxerrois à Romainville), qui ont été la cible d'actes de vandalisme dans la nuit du 9 au 10 janvier. Le ministre de l’Intérieur avait annoncé l’ouverture de deux enquêtes le 12 janvier pour retrouver les auteurs de ces actes.

«C'est important qu'on ne soit pas livrés à nous-mêmes dans ces conditions-là», déclare le père Jocelyn Petitfils, de l'église Saint-Pierre, à Bondy, qui appelle les représentants publics à être aux côtés des catholiques pour défendre la liberté de culte. «Tout a été vidé et forcé», explique-t-il.

Depuis janvier 2021, 686 actes antichrétiens ont eu lieu en France. Le préfet de Seine-Saint-Denis, Jacques Witkowski, explique qu'une mission gouvernementale vise à «fonder des propositions pour mieux prendre en compte la sécurité» des églises.