Services marchands non financiers et commerce de gros : Les patrons abordent le 3ème trimestre avec optimisme

L’enquête démontre par ailleurs que 47 % des chefs d’entreprises du secteur des services marchands non financiers sont optimistes quant à la hausse de la demande. Des perspectives favorables pour le troisième trimestre de l’année sont annoncées par les chefs d’entreprises opérant dans le secteur des services marchands non financiers. Se référant à une récente enquête ...

Services marchands non financiers et commerce de gros : Les patrons abordent le 3ème trimestre  avec optimisme

L’enquête démontre par ailleurs que 47 % des chefs d’entreprises du secteur des services marchands non financiers sont optimistes quant à la hausse de la demande.

Des perspectives favorables pour le troisième trimestre de l’année sont annoncées par les chefs d’entreprises opérant dans le secteur des services marchands non financiers. Se référant à une récente enquête de conjoncture du Haut-Commissariat au Plan (HCP), les patrons dans ce segment s’attendent à une hausse de l’activité globale au cours de ce troisième quart de l’année.
Une anticipation partagée par 54% des répondants tandis que 10% autres s’attendent à une baisse. «Ces anticipations seraient dues, d’une part, à l’amélioration prévue dans les activités de l’hébergement et restauration, des transports aériens, des transports terrestres et transport par conduites et des transports par eau et, d’autre part, à la baisse prévue dans les activités d’architecture et d’ingénierie ; activités de contrôle et analyses techniques», relève-t-on du HCP.

L’enquête démontre par ailleurs que 47 % des chefs d’entreprises du secteur des services marchands non financiers sont optimistes quant à la hausse de la demande. De même, 26% des répondants prédisent une augmentation des effectifs employés. Pour ce qui est de la trésorerie, 20% des chefs d’entreprises la jugent difficile. Notons que ces anticipations s’inscrivent en continuité de la tendance observée au titre du deuxième trimestre.
L’activité des services marchands non financiers aurait connu une hausse selon 68% des patrons. Une évolution qui aurait été le résultat de la hausse des activités de l’«Hébergement et restauration», des «Transports aériens», des «Transports terrestres et transport par conduites» et des «Télécommunications».

Le taux d’utilisation des capacités de prestation (TUC) du secteur se serait, pour sa part, établi à 74%. De même, les carnets de commandes du secteur sont jugés d’un niveau normal par 70 % des patrons et inferieur à la normale selon 22%. L’emploi aurait connu une augmentation selon 27% des chefs d’entreprises. Du côté du secteur du commerce de gros, 65% des grossistes participants à l’enquête du HCP tablent pour le troisième trimestre sur une stabilité du volume global des ventes au moment où 18% d’entre eux anticipent une hausse. Se référant au HCP, «cette évolution serait principalement attribuable, d’une part, à la hausse prévue des ventes dans le commerce de gros de biens domestiques et le commerce de gros d’équipements de l’information et de la communication et, d’autre part, à la baisse des ventes dans le commerce de gros d’autres équipements industriels».
En outre, les grossistes affirment que les commandes prévues pour le 3ème trimestre 2022 seraient d’un niveau inférieur à la normale selon 30% des chefs d’entreprises. L’emploi connaîtrait, pour sa part, une stabilité des effectifs selon 82% des grossistes. S’agissant de la trésorerie, elle est jugée difficile selon 39% des chefs d’entreprises.