Projet de structuration des services économiques et environnementaux aux transformatrices agroalimentaires

Les activités du ” Projet de structuration des services économiques et environnementaux aux transformatrices agroalimentaires tunisiennes (PSSEETAT) ont officiellement été lancées mardi 24 janvier 2023 à Tunis. La coordinatrice du projet ” PSSEETAT “, Ilhem Messaoudi, a indiqué lors d’une conférence de presse, que ce projet, qui s’étale sur ans (février 2022 – mars 2027), […]

Jan 24, 2023 - 15:43
 0
Projet de structuration des services économiques et environnementaux aux transformatrices agroalimentaires

Les activités du ” Projet de structuration des services économiques et environnementaux aux transformatrices agroalimentaires tunisiennes (PSSEETAT) ont officiellement été lancées mardi 24 janvier 2023 à Tunis.

La coordinatrice du projet ” PSSEETAT “, Ilhem Messaoudi, a indiqué lors d’une conférence de presse, que ce projet, qui s’étale sur ans (février 2022 – mars 2027), est financé par le gouvernement canadien à travers “Affaires Mondiales Canada” pour une enveloppe de 10 millions de dollars canadiens (soit l’équivalent de plus de 23 millions de dinars tunisiens).

Il sera géré par l’Union des producteurs agricoles du Québec (UPA-DI) , l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP) et l’Union maghrébine et nord-africaine des agriculteurs (UMNAGRI).

Le projet “PSSEETAT”, qui vise l’autonomisation socioéconomique et la résilience accrue des transformatrices agroalimentaires tunisiennes, cible 12 des sociétés mutuelles de service agricoles (SMSA) et des groupements de développement agricole (GDA) dans 6 gouvernorats à savoir : Béja, Jendouba, Siliana, Kasserine, Kairouan et Mahdia.

De son côté, la secrétaire générale de l’UMNAGRI, Rim Ferchichi, a souligné que ce projet prévoit un parcours de soutien technique et économique afin de développer les performances organisationnelles des SMSA et des GDA féminines à offrir à leurs membres des services adaptés, tout en accroissant le pouvoir d’influence des transformatrices agroalimentaires au sein des processus décisionnels démocratiques, de gouvernance et de gestion pour environnement favorable.

” En même temps, grâce à ce projet, les pratiques de transformation des transformatrices agroalimentaires et des SMSA/GDA seront améliorées afin de favoriser l’adaptation et la mitigation aux changements climatiques “, a-t-elle évoqué.

Ferchichi a également expliqué que ce projet prévoit un modèle de collaboration tripartite, qui met à contribution l’expertise technique de l’UPA-DI, la connaissance du terrain de l’UTAP et la capacité de l’UMNAGRI dans la création d’espaces de dialogue pour mettre en place des bonnes pratiques d’économie sociale inclusive pour la femme tunisienne en agroalimentaire, en tenant compte des stratégies de réduction de l’impact des changements climatiques.

L’ambassadeur du Canada à Tunis, Lorraine Diguer, a mis l’accent sur la nécessité de renforcer la présence des femmes dans le secteur agricole en leurs donnant plus d’accès aux formations, financements et accompagnements.

Ont pris part à cette conférence les ministres de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, Mahmoud Elyes Hamza, de l’Environnement, Leila Chikhaoui, et de la Famille, Amal Belhaj Moussa.