Pour «créer un espace safe de discussion», les hommes cisgenres interdits aux réunions du comité féministe à la Sorbonne

Le comité féministe de Paris 1 Panthéon-Sorbonne a promis deux réunions de rentrée consacrées aux problèmes des femmes et des minorités de genre. Ouvert à tous «à l’exception des hommes cisgenres», des responsables de l’Uni le jugent «ségrégationniste».

Pour «créer un espace safe de discussion», les hommes cisgenres interdits aux réunions du comité féministe à la Sorbonne
Le comité féministe de Paris 1 Panthéon-Sorbonne a promis deux réunions de rentrée consacrées aux problèmes des femmes et des minorités de genre. Ouvert à tous «à l’exception des hommes cisgenres», des responsables de l’Uni le jugent «ségrégationniste».