Port de Jebha : Baraka lance les travaux d’extension et de protection contre les crues

Le ministre de l’Equipement et de l’eau, Nizar Baraka, a donné, lundi, le coup d’envoi des travaux d’extension du port de Jebha dans la province de Chefchaouen, et de protection de la zone contre les inondations. M. Baraka a procédé, en présence du Wali de la région, Mohamed Mhidia, du gouverneur de la province de Chefchaouen, Mohammed Alami Ouadane, du directeur général de l’Agence pour la promotion et le développement du Nord (APDN), Mounir El Bouyoussfi, de parlementaires, de membres des instances élues et de responsables locaux, au lancement de deux projets, à savoir les travaux d’extension du port de Jebha (2ème tranche) et les travaux de protection du centre de Jebha contre les inondations. Le port Jebha est un port d’importance régionale pour la pêche côtière et artisanale, dans la mesure où il contribue à la promotion de la dynamique économique de la région. Il a fait l’objet d’une première tranche de grands travaux d’un nouveau quai de 145 mètres de longueur et de la restructuration du bassin portuaire qui ont été achevés en 2017. La deuxième tranche de l’extension du port a 3 objectifs, en l’occurrence l’extension des ouvrages de protection et d’accostage et la réalisation d’un nouveau quai polyvalent de 94 m de longueur à 6 m de profondeur, ainsi que le confortement et la stabilisation du littoral sur 1 km pour assurer la protection contre l’érosion de la mer. Ces travaux seront réalisés dans un délai de 36 mois, avec un coût de 330 millions de dirhams (MDH). L’extension du port permettra au centre de Jebha et ses environs de se doter d’une infrastructure d’envergure permettant de répondre aux besoins d’accueil des bateaux de pêche et de développer l’activité de plaisance. En outre, les conditions de débarquement et de travail des pêcheurs en seront grandement améliorées. Les travaux d’extension prévoient également la création de 130 emplois directs. M. Baraka a souligné que ce projet intégré aura un impact positif direct sur 300 pêcheurs et leurs familles, ainsi que sur les différents métiers annexes touchant l’activité de la pêche, notant que l’effet attendu est d’insuffler à la région une nouvelle dynamique par le développement de l’activité de la pêche doublée par une activité touristique, ce qui permettra de renforcer la situation économique de la région. Il a relevé que l’importance de ce projet réside également dans le fait qu’il s’inscrit dans la dynamisme économique que connait la région, visant à contribuer à améliorer la qualité de vie de la population locale et à faciliter l’intégration de la région dans son environnement économique. Concernant le deuxième projet relatif à la sécurisation et la protection du centre de Jebha contre les inondations, il permettra de protéger les habitations et le port du centre, qui est fréquemment soumis à une pluviométrie intense et des crues torrentielles à cause de la situation géographique et du contexte géologique instable de la zone. Le ministre a, dans ce cadre, lancé les travaux de protection du centre de Jebha qui consisteront essentiellement en la construction d’un barrage «écrêteur de crues» en amont du centre et à l’aménagement de l’Oued Messiaba et de ses affluents. Ces travaux seront réalisés sur une durée de 36 mois avec un budget de 200 MDH. Ces deux projets phares seront réalisés dans le cadre d’une convention spécifique, financée à 86% par le ministère de l’Equipement et de l’Eau. Cette convention prévoit également le renforcement sur 55 km de la RN 16, la construction de murs de protection sur la route provinciale 4113, ainsi que la réparation d’un point de glissement. Ces projets routiers permettront d’améliorer la sécurité des usagers de la route, fluidifier l’accès du centre et renforcer la desserte des zones d’activités économiques, des services et des sites touristiques des 5 communes Amtar, Imtioua, Ouizegrane, Bni Smih et Bni Zrine, qui totalisent une population de 78.000 habitants.  

Port de Jebha : Baraka lance les travaux d’extension et de protection contre les crues
Le ministre de l’Equipement et de l’eau, Nizar Baraka, a donné, lundi, le coup d’envoi des travaux d’extension du port de Jebha dans la province de Chefchaouen, et de protection de la zone contre les inondations.
Port de Jebha : Baraka lance les travaux d’extension et de protection contre les crues
M. Baraka a procédé, en présence du Wali de la région, Mohamed Mhidia, du gouverneur de la province de Chefchaouen, Mohammed Alami Ouadane, du directeur général de l’Agence pour la promotion et le développement du Nord (APDN), Mounir El Bouyoussfi, de parlementaires, de membres des instances élues et de responsables locaux, au lancement de deux projets, à savoir les travaux d’extension du port de Jebha (2ème tranche) et les travaux de protection du centre de Jebha contre les inondations.

Le port Jebha est un port d’importance régionale pour la pêche côtière et artisanale, dans la mesure où il contribue à la promotion de la dynamique économique de la région. Il a fait l’objet d’une première tranche de grands travaux d’un nouveau quai de 145 mètres de longueur et de la restructuration du bassin portuaire qui ont été achevés en 2017.

La deuxième tranche de l’extension du port a 3 objectifs, en l’occurrence l’extension des ouvrages de protection et d’accostage et la réalisation d’un nouveau quai polyvalent de 94 m de longueur à 6 m de profondeur, ainsi que le confortement et la stabilisation du littoral sur 1 km pour assurer la protection contre l’érosion de la mer. Ces travaux seront réalisés dans un délai de 36 mois, avec un coût de 330 millions de dirhams (MDH).

L’extension du port permettra au centre de Jebha et ses environs de se doter d’une infrastructure d’envergure permettant de répondre aux besoins d’accueil des bateaux de pêche et de développer l’activité de plaisance. En outre, les conditions de débarquement et de travail des pêcheurs en seront grandement améliorées. Les travaux d’extension prévoient également la création de 130 emplois directs.

M. Baraka a souligné que ce projet intégré aura un impact positif direct sur 300 pêcheurs et leurs familles, ainsi que sur les différents métiers annexes touchant l’activité de la pêche, notant que l’effet attendu est d’insuffler à la région une nouvelle dynamique par le développement de l’activité de la pêche doublée par une activité touristique, ce qui permettra de renforcer la situation économique de la région.

Il a relevé que l’importance de ce projet réside également dans le fait qu’il s’inscrit dans la dynamisme économique que connait la région, visant à contribuer à améliorer la qualité de vie de la population locale et à faciliter l’intégration de la région dans son environnement économique.

Concernant le deuxième projet relatif à la sécurisation et la protection du centre de Jebha contre les inondations, il permettra de protéger les habitations et le port du centre, qui est fréquemment soumis à une pluviométrie intense et des crues torrentielles à cause de la situation géographique et du contexte géologique instable de la zone.

Le ministre a, dans ce cadre, lancé les travaux de protection du centre de Jebha qui consisteront essentiellement en la construction d’un barrage «écrêteur de crues» en amont du centre et à l’aménagement de l’Oued Messiaba et de ses affluents. Ces travaux seront réalisés sur une durée de 36 mois avec un budget de 200 MDH. Ces deux projets phares seront réalisés dans le cadre d’une convention spécifique, financée à 86% par le ministère de l’Equipement et de l’Eau.

Cette convention prévoit également le renforcement sur 55 km de la RN 16, la construction de murs de protection sur la route provinciale 4113, ainsi que la réparation d’un point de glissement. Ces projets routiers permettront d’améliorer la sécurité des usagers de la route, fluidifier l’accès du centre et renforcer la desserte des zones d’activités économiques, des services et des sites touristiques des 5 communes Amtar, Imtioua, Ouizegrane, Bni Smih et Bni Zrine, qui totalisent une population de 78.000 habitants.