«Nouvelle guerre froide»: à l'ONU, Joe Biden et Xi Jinping tentent de rassurer sans convaincre

Ce mardi 21 septembre, en ouvrant la 76e assemblée générale, le secrétaire général de l’ONU a présenté ses craintes que le monde se fracture en deux blocs distincts. Une situation qui, si elle se confirmait, pourrait être pire que l’épisode de la Guerre froide. Sans les nommer, Antonio Guterres visait la Chine et les États-Unis. Les principaux intéressés ont tout fait pour calmer le jeu lors de leurs discours qui se sont suivis. 

«Nouvelle guerre froide»: à l'ONU, Joe Biden et Xi Jinping tentent de rassurer sans convaincre
Ce mardi 21 septembre, en ouvrant la 76e assemblée générale, le secrétaire général de l’ONU a présenté ses craintes que le monde se fracture en deux blocs distincts. Une situation qui, si elle se confirmait, pourrait être pire que l’épisode de la Guerre froide. Sans les nommer, Antonio Guterres visait la Chine et les États-Unis. Les principaux intéressés ont tout fait pour calmer le jeu lors de leurs discours qui se sont suivis.