Mort d' un Casque bleu marocain en RDC: Les condamnations de l’UA, de l’UE et du Parlement arabe

L’Union africaine a condamné avec vigueur les incitations à la haine et les attaques contre la MONUSCO qui ont coûté la vie à trois casques bleus dans l’Est de la République Démocratique du Congo, dont un militaire faisant partie du contingent des Forces Armées Royales (FAR). Dans un communiqué publié vendredi, le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, affirme suivre avec préoccupation la situation sécuritaire dans l’Est de la République Démocratique du Congo et condamne avec vigueur les incitations à la haine et les attaques contre la MONUSCO qui ont coûté la vie à trois casques bleus. Le président de la Commission appelle à la retenue pour permettre aux initiatives en cours de l’Union africaine conduites par M. João Lourenço, président de la République d’Angola et président de la Conférence Internationale de la Région des Grands Lacs (CIRGL), ainsi que celle de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Est en faveur de la paix de se poursuivre. M. Moussa Fakai Mahamat appelle par ailleurs à une cessation immédiate de toute forme de violence par la population et tout groupe armé contre les personnes, les biens et la mission onusienne en RDC. Le président de la Commission encourage vivement les autorités de la République Démocratique du Congo à prendre toutes les dispositions nécessaires pour mettre un terme à ces violences et restaurer le calme dans la région. De son côté, l’Union européenne a condamné fermement, jeudi,  cette attaque meurtrière contre la Mission de l'Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo, mercredi à Butembo, dans la province du Nord-Kivu, qui a fait trois morts parmi les Casques bleus, dont un militaire faisant partie du contingent des Forces Armées Royales (FAR) '’L'Union européenne condamne fermement cette attaque meurtrière contre des casques bleus ainsi que toutes les violences dans la province du Nord-Kivu depuis le 25 juillet, qui ont causé la mort et ont blessé plusieurs civils’’, indique une déclaration de la porte-parole du chef de la diplomatie européenne, Josep Borrel. Exprimant les plus sincères condoléances de l’UE aux familles de toutes les victimes et à la MONUSCO, ainsi qu'aux gouvernements des pays concernés, la porte-parole a réaffirmé le soutien de l’UE à la MONUSCO et au gouvernement de la République Démocratique du Congo dans leur engagement à enquêter sur ces incidents et poursuivre les responsables. Le militaire du contingent des Forces Armées Royales (FAR) est décédé après un tir accidentel d'un élément de la police onusienne faisant partie des équipes envoyées en renfort des militaires marocains, suite aux manifestations agressives de la population locale contre la présence de la MONUSCO, ayant eu lieu depuis le 25 courant, selon un communiqué de l'Etat-Major Général des FAR. Le Parlement arabe a condamné, lui aussi, jeudi l'attaque terroriste contre le contingent des Forces Armées Royales (FAR), déployé dans le cadre de la MONUSCO. Dans un communiqué, le Parlement arabe a affirmé "sa solidarité totale avec le Royaume du Maroc dans toute décision prise pour protéger ses soldats et ses forces", tout en exprimant ses sincères condoléances et sa compassion au Royaume du Maroc, Roi, gouvernement, parlement et peuple et aux familles des victimes, ainsi que ses vœux de prompt rétablissement à tous les blessés. Il a également mis en avant le rôle des FAR au sein de la mission des Nations unies dans le maintien de la sécurité et l'établissement de la paix dans la région. Le Parlement arabe a appelé à renforcer la coopération aux niveaux arabe, régional et international pour faire face et éradiquer le terrorisme, en réaffirmant sa position constante rejetant les crimes de violence et d'extrémisme, ainsi que le terrorisme sous toutes ses formes.

Mort d' un Casque bleu marocain en RDC: Les condamnations de l’UA, de l’UE et du Parlement arabe
Mort d' un Casque bleu marocain en RDC: Les condamnations de l’UA, de l’UE et du Parlement arabe
L’Union africaine a condamné avec vigueur les incitations à la haine et les attaques contre la MONUSCO qui ont coûté la vie à trois casques bleus dans l’Est de la République Démocratique du Congo, dont un militaire faisant partie du contingent des Forces Armées Royales (FAR).

Dans un communiqué publié vendredi, le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, affirme suivre avec préoccupation la situation sécuritaire dans l’Est de la République Démocratique du Congo et condamne avec vigueur les incitations à la haine et les attaques contre la MONUSCO qui ont coûté la vie à trois casques bleus.

Le président de la Commission appelle à la retenue pour permettre aux initiatives en cours de l’Union africaine conduites par M. João Lourenço, président de la République d’Angola et président de la Conférence Internationale de la Région des Grands Lacs (CIRGL), ainsi que celle de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Est en faveur de la paix de se poursuivre.
M. Moussa Fakai Mahamat appelle par ailleurs à une cessation immédiate de toute forme de violence par la population et tout groupe armé contre les personnes, les biens et la mission onusienne en RDC.

Le président de la Commission encourage vivement les autorités de la République Démocratique du Congo à prendre toutes les dispositions nécessaires pour mettre un terme à ces violences et restaurer le calme dans la région.

De son côté, l’Union européenne a condamné fermement, jeudi,  cette attaque meurtrière contre la Mission de l'Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo, mercredi à Butembo, dans la province du Nord-Kivu, qui a fait trois morts parmi les Casques bleus, dont un militaire faisant partie du contingent des Forces Armées Royales (FAR)
'’L'Union européenne condamne fermement cette attaque meurtrière contre des casques bleus ainsi que toutes les violences dans la province du Nord-Kivu depuis le 25 juillet, qui ont causé la mort et ont blessé plusieurs civils’’, indique une déclaration de la porte-parole du chef de la diplomatie européenne, Josep Borrel.

Exprimant les plus sincères condoléances de l’UE aux familles de toutes les victimes et à la MONUSCO, ainsi qu'aux gouvernements des pays concernés, la porte-parole a réaffirmé le soutien de l’UE à la MONUSCO et au gouvernement de la République Démocratique du Congo dans leur engagement à enquêter sur ces incidents et poursuivre les responsables.

Le militaire du contingent des Forces Armées Royales (FAR) est décédé après un tir accidentel d'un élément de la police onusienne faisant partie des équipes envoyées en renfort des militaires marocains, suite aux manifestations agressives de la population locale contre la présence de la MONUSCO, ayant eu lieu depuis le 25 courant, selon un communiqué de l'Etat-Major Général des FAR.

Le Parlement arabe a condamné, lui aussi, jeudi l'attaque terroriste contre le contingent des Forces Armées Royales (FAR), déployé dans le cadre de la MONUSCO.

Dans un communiqué, le Parlement arabe a affirmé "sa solidarité totale avec le Royaume du Maroc dans toute décision prise pour protéger ses soldats et ses forces", tout en exprimant ses sincères condoléances et sa compassion au Royaume du Maroc, Roi, gouvernement, parlement et peuple et aux familles des victimes, ainsi que ses vœux de prompt rétablissement à tous les blessés.

Il a également mis en avant le rôle des FAR au sein de la mission des Nations unies dans le maintien de la sécurité et l'établissement de la paix dans la région. Le Parlement arabe a appelé à renforcer la coopération aux niveaux arabe, régional et international pour faire face et éradiquer le terrorisme, en réaffirmant sa position constante rejetant les crimes de violence et d'extrémisme, ainsi que le terrorisme sous toutes ses formes.