Miraoui : L’effort d’embauche de “docteurs de la Fonction publique” est exceptionnel

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, a affirmé que son département a déployé de grands efforts pour accroître le nombre de postes d’embauche dans le cadre de l’élaboration de la loi de finances 2023. En réponse à une question écrite émanant d’un conseiller de la deuxième Chambre, suite au mouvement de grogne des doctorants occupant des postes dans l’administration, et qui demandent  leur transmutation pour leur donner droit à enseigner dans les universités, Abdelatif Miraoui, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l'Innovation, a fait savoir que son département a justement augmenté le nombre de postes qui le concernent dans l'élaboration de la loi de finances 2023.                                          Il a d’ailleurs souligné à cette occasion que l’embauche des doctorants dans les organismes publics est une procédure exceptionnelle qui ne saurait être érigée en règle. Dans le même temps, le ministre a indiqué que son département s’efforce annuellement d’augmenter le nombre de postes budgétaires afin d’améliorer le contrôle pédagogique et en accroître la qualité, à l’occasion de l’élaboration de chaque projet de loi de finances. Et de poursuivre : « En lien avec les conditions financières actuelles qui s’avèrent peu commodes et les difficultés inhérentes au suivi de l’évolution du nombre de nouveaux étudiants, un dispositif exceptionnel a été adopté, consistant en le recrutement d’enseignants et de chercheurs parmi les personnels, notamment les docteurs exerçant dans les organismes publics ». Dans le même sillage, le ministre a indiqué son département, « soucieux d’assurer l’égalité de chances pour tous les candidats, a décidé d’organiser des concours pour le recrutement d’enseignants-chercheurs selon les postes budgétaires disponibles », qui seront ouverts à tous les candidats de diverses spécialités remplissant les situations requises. Il  a aussi déclaré que son département a réussi, moyennant des efforts soutenus  et en coordination avec les partenaires, à augmenter le nombre de postes budgétaires autorisés dans le cadre de la loi de finances pour 2023, soit 2349 postes créés. Ce nombre est à même de contribuer à l’amélioration de la qualité du contrôle pédagogique et administratif dans les universités et à l’élargissement des chances de compétition pour tous les candidats titulaires d’un doctorat, y compris les personnels, a-t-il dit.   Mariem LEMRAJNI

Jan 24, 2023 - 14:41
 0
Miraoui : L’effort d’embauche de “docteurs de la Fonction publique” est exceptionnel
Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, a affirmé que son département a déployé de grands efforts pour accroître le nombre de postes d’embauche dans le cadre de l’élaboration de la loi de finances 2023.
Miraoui : L’effort d’embauche de “docteurs de la Fonction publique” est exceptionnel
En réponse à une question écrite émanant d’un conseiller de la deuxième Chambre, suite au mouvement de grogne des doctorants occupant des postes dans l’administration, et qui demandent  leur transmutation pour leur donner droit à enseigner dans les universités, Abdelatif Miraoui, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l'Innovation, a fait savoir que son département a justement augmenté le nombre de postes qui le concernent dans l'élaboration de la loi de finances 2023.   
                                     
Il a d’ailleurs souligné à cette occasion que l’embauche des doctorants dans les organismes publics est une procédure exceptionnelle qui ne saurait être érigée en règle.
Dans le même temps, le ministre a indiqué que son département s’efforce annuellement d’augmenter le nombre de postes budgétaires afin d’améliorer le contrôle pédagogique et en accroître la qualité, à l’occasion de l’élaboration de chaque projet de loi de finances.
Et de poursuivre : « En lien avec les conditions financières actuelles qui s’avèrent peu commodes et les difficultés inhérentes au suivi de l’évolution du nombre de nouveaux étudiants, un dispositif exceptionnel a été adopté, consistant en le recrutement d’enseignants et de chercheurs parmi les personnels, notamment les docteurs exerçant dans les organismes publics ».

Dans le même sillage, le ministre a indiqué son département, « soucieux d’assurer l’égalité de chances pour tous les candidats, a décidé d’organiser des concours pour le recrutement d’enseignants-chercheurs selon les postes budgétaires disponibles », qui seront ouverts à tous les candidats de diverses spécialités remplissant les situations requises.

Il  a aussi déclaré que son département a réussi, moyennant des efforts soutenus  et en coordination avec les partenaires, à augmenter le nombre de postes budgétaires autorisés dans le cadre de la loi de finances pour 2023, soit 2349 postes créés.

Ce nombre est à même de contribuer à l’amélioration de la qualité du contrôle pédagogique et administratif dans les universités et à l’élargissement des chances de compétition pour tous les candidats titulaires d’un doctorat, y compris les personnels, a-t-il dit.

 
Mariem LEMRAJNI