Miliana : Amar Ezzahi revisité par Cheikh Landjerit

Miliana, une ville millénaire au passé riche au sens le plus large, se meurt. L’exode a intoxiqué cette cité, érigée au pied d’un monument naturel dominant, le Mont Zaccar. La ville qui avait enfanté des héros, nous citons seulement les martyrs parmi tant d’autres, en l’occurrence Mohamed Bouras, Ali la Pointe, Mustapha Ferroukhi, vit à […] L’article Miliana : Amar Ezzahi revisité par Cheikh Landjerit est apparu en premier sur El Watan.

Miliana : Amar Ezzahi revisité par Cheikh Landjerit

Miliana, une ville millénaire au passé riche au sens le plus large, se meurt. L’exode a intoxiqué cette cité, érigée au pied d’un monument naturel dominant, le Mont Zaccar.

La ville qui avait enfanté des héros, nous citons seulement les martyrs parmi tant d’autres, en l’occurrence Mohamed Bouras, Ali la Pointe, Mustapha
Ferroukhi, vit à présent au rythme des activités culturelles, historiques de l’Association des Amis de Miliana, présidée par le Dr Lotfi Khouatmi, d’une part, et, d’autre part, de la production littéraire de l’éducateur Cheikh Landjerit Mohamed, président de l’Association El Manara, de surcroît un professeur de sport et de musique, un poète, qui a marqué l’histoire des deux lycées de la ville, Ferroukhi Mustapha et Mohamed Abdou.

Depuis son refuge milianais, le grand-père Cheikh Landjerit Mohamed continue à griffonner sur ses feuilles, ses registres, afin de lutter contre l’oubli, mais surtout pour abreuver les esprits des jeunes de sa ville surtout, une manière pour lui de dépoussiérer les repères et permettre à cette jeunesse d’enrichir ses connaissances sur les choses utiles, éducatives et culturelles.

 

*Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier

L’article Miliana : Amar Ezzahi revisité par Cheikh Landjerit est apparu en premier sur El Watan.