Messages de haine, sécurité scolaire: le Conseil de défense décide des «actions concrètes»

L'Elysée a annoncé que des «actions concrètes» allaient être prises rapidement contre les associations et les individus tenant un discours de haine. Un renforcement de la sécurité des établissements scolaires va aussi être mis en place.

Messages de haine, sécurité scolaire: le Conseil de défense décide des «actions concrètes»

Ce 18 octobre, deux jours après l'assassinat d'un professeur à Conflans dans un attentat islamiste, le Conseil de défense présidé par Emmanuel Macron a décidé de mener des «actions concrètes» rapides contre les associations et les individus tenant un discours de haine. Les auteurs de 80 messages de soutien à l'agresseur seront contrôlés dès lundi 19 octobre.

Le chef de l'Etat a «demandé qu'on passe rapidement à l'action et qu'on ne laisse aucun répit à ceux qui s'organisent pour s'opposer à l'ordre républicain», a précisé l'Elysée à l'issue de cette réunion de 2h30 avec six ministres et le procureur anti-terroriste Jean-François Ricard.

Détails à suivre...