Match amical | Tunisie-Brésil (1-5) : La loi du plus fort !

crédit photos : © Mokhtar HMIMA La Seleção ne nous a pas épargnés. Une défaite cuisante subie par les nôtres, hier soir au Parc des Princes, qu’ils ne sont pas prêts d’oublier aussitôt. Il n’y avait pas photo. Parc des Princes. Le Brésil bat la Tunisie : 5-1. (4-1 à la mi-temps). Buts de Raphael Raphinha … L’article Match amical | Tunisie-Brésil (1-5) : La loi du plus fort ! est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.

Match amical | Tunisie-Brésil (1-5) : La loi du plus fort !
crédit photos : © Mokhtar HMIMA
La Seleção ne nous a pas épargnés. Une défaite cuisante subie par les nôtres, hier soir au Parc des Princes, qu’ils ne sont pas prêts d’oublier aussitôt. Il n’y avait pas photo.

Parc des Princes. Le Brésil bat la Tunisie : 5-1. (4-1 à la mi-temps). Buts de Raphael Raphinha (11’ et 40’), Richarlison (19’), Neymar (29’ ; S.p) et Pedro (74’) pour le Brésil ; Montassar Talbi (18’) pour la Tunisie. Arbitrage du Français Ruddy Buquet.
Tunisie : Dahmen, Dräger (Sliti 81’), Talbi, Bronn, Ben Ouannès, Skhiri, Laïdouni (Mejbri 89’), Chaâlali (Khazri 62’), Ben Slimane (Valery 81’), Msakni (Khénissi 62’) et Jaziri (Ghandri 46’).
Brésil : Alison, Danilo, Silva, Marquinhos, Telles (Lodi 65’), Casemiro, Fred, Raphinha (Antony 65), Paqueta (Junior 46’), Neymar et Richarlison (Pedro 46’).
Expulsion : Dylan Bronn (42’) suite à une faute sur Neymar.

Historique et amical soit-il, le match Tunisie-Brésil, disputé hier soir sur la pelouse du Parc des Princes, fera couler beaucoup d’encore durant les jours à venir, d’abord par son score final, mais aussi par ce qui nous attend à la phase finale de la Coupe du monde, d’abord contre le Danemark, puis face au champion du monde en titre, la France.

Hier, nous avons affronté le grand favori pour le prochain titre de champion du monde et, à vrai dire, le Brésil de Neymar nous l’a fait comprendre dès les toutes premières minutes de jeu. D’entrée, les Brésiliens ont opéré par un pressing haut, obligeant les nôtres à perdre le ballon à chaque fois qu’ils voulaient relancer le jeu.

Pourtant, après seulement quatre minutes de jeu, on a bien voulu croire que notre team national pouvait faire de belles choses. Profitant d’une balle mal dégagée par les Brésiliens, Jaziri accéléra sur la droite avant de servir Skhiri, mais le tir de ce dernier était si mal cadré, que la balle a fini sa course à l’extérieur du terrain bien loin de la cage d’Alison (4’).

La machine brésilienne, qui avait déjà commencé à carburer, allait causer trop tôt la première frayeur dans le camp tunisien quand Neymar servit Paqueta qui tira dans le petit filet (7’). La tentative suivante a été la bonne pour les Brésiliens : servi par Casemiro, Raphinha effectua un lob de la tête dans le dos de Talbi et la balle de finir sa course dans les filets d’un Dahmen, impuissant (11’). Quelle erreur de marquage de la part de Talbi !

Aidouni au milieu des brésiliens : un calvaire !

A partir de cet instant, les choses allaient s’accélérer. La réaction tunisienne ne s’est pas fait attendre. Suite à un coup franc de Ben Slimane, Talbi corrigea son erreur et, d’une tête plongeante, égalisa (18’).

Mais nos joueurs n’ont pas eu le temps de fêter le but d’égalisation. Une minute plus tard, la sentence tomba de nouveau : le tir croisé de Richarlison (que nos défenseurs pensaient être sur la ligne du hors-jeu) trompa de nouveau Dahmen (19’).

Les nerfs à fleur de peau !

Alors qu’on n’était qu’à la moitié de la première mi-temps, nos joueurs commençaient à devenir nerveux et, petit à petit, allaient se déconcentrer, laissant la manœuvre à Neymar et à ses camarades. Les choses allaient, d’ailleurs, se compliquer davantage par la suite. Un troisième but signé Neymar sur penalty à la 29’, accordé par l’arbitre après que Laïdouni a fauché gratuitement et en pleine surface Casemiro alors qu’un corner se jouait sans qu’il y ait un véritable danger.

Et comme un but en appelle un autre, Raphinha allait signer un doublé, quadruplant la mise grâce à une jolie frappe qui trompa Dahmen après que le ballon s’est écrasé sur le premier poteau avant de faire une entrée croisée dans les filets (40’).

Et comme un malheur n’arrive jamais seul, l’état mental de nos joueurs, qui avaient les nerfs à fleur de peau, allait leur coûter cher. En effet, Dylan Bronn s’est fait expulser suite à une faute gratuite sur Neymar (42’).

Ils ont mieux joué à dix, mais…

A dix et après avoir encaissé quatre buts en une seule mi-temps, il fallait chercher d’abord à minimiser les dégâts, ce qui explique le changement à la mi-temps de Jaziri par Ghandri. Mais étonnement, nos joueurs ont livré après la pause une meilleure prestation, alors qu’ils évoluaient en infériorité numérique. On a eu droit à une tentative encourageante, mais le travail n’a malheureusement pas été terminé sur le dégagement de la gauche de Laïdouni (59’). Les défenseurs brésiliens étaient trop forts pour laisser la balle se rapprocher de leur cage.

L’entrée de Khazri et Khénissi allait apporter une plus-value à l’animation offensive. Mais à force de prendre des risques, les nôtres ont fini par payer leur audace en encaissant un cinquième but, signé Pedro grâce à une volée qui laissa Dahmen sans voix (74’).

Bref, jouer le Brésil, c’est aussi accepter de prendre une raclée. La note a été tout de même salée. De quoi appréhender les confrontations du Mondial contre le Danemark et la France. Jalel Kadri doit revoir sa copie et ses joueurs, Bronn en particulier, ont intérêt à contrôler mieux leurs nerfs et avoir un mental beaucoup plus solide pour éviter, justement, de prendre d’autres raclées à Doha.

L’article Match amical | Tunisie-Brésil (1-5) : La loi du plus fort ! est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.