Maroc-Mali : Signature d’un accord pour la formation de 300 Imams, Morchidines et Morchidates

Le ministre des habous et des affaires islamiques Ahmed Toufiq et le ministre malien des Affaires religieuses, du culte et des coutumes Mahamadou Koné ont signé, jeudi à Rabat, un protocole d’accord relatif à la formation des Imams, Morchidines et Morchidates. Cet accord vise la formation d’un total de 300 Imams, Morchidines et Morchidates au ...

Maroc-Mali : Signature d’un accord pour la formation de 300 Imams, Morchidines et Morchidates

Le ministre des habous et des affaires islamiques Ahmed Toufiq et le ministre malien des Affaires religieuses, du culte et des coutumes Mahamadou Koné ont signé, jeudi à Rabat, un protocole d’accord relatif à la formation des Imams, Morchidines et Morchidates.

Cet accord vise la formation d’un total de 300 Imams, Morchidines et Morchidates au sein de l’Institut Mohammed VI pour la formation des Imams, Morchidines et Morchidates, répartis en cinq groupes de 60 bénéficiaires chacun. En vertu de ce protocole d’accord, une session de formation d’une durée de deux ans sera dispensée pour chaque groupe et l’hébergement sera assuré par la partie marocaine.

Ce protocole d’accord tend à renforcer les liens de fraternité entre les deux peuples frères et à consolider les valeurs de coopération entre les deux parties en matière d’affaires islamiques, compte tenu du rôle fondamental de la formation des Imams dans la promotion des valeurs de modération et de tolérance. Intervenant à cette occasion, M. Toufiq a relevé que cet accord intervient en application des Hautes instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, soulignant qu’il permettra au Maroc et au Mali d’amorcer une nouvelle étape de coopération.

«Le Mali fut le premier pays à bénéficier de la formation des Imams, Morchidines et Morchidates», a affirmé le ministre, rappelant l’accord signé à Bamako en 2013 entre le Maroc et le Mali pour la formation de 500 Imams maliens.
La formation des Imams, a-t-il poursuivi, a pour principaux objectifs la préservation des fondamentaux religieux communs, à savoir le rite malékite et le dogme achaârite ainsi que l’ouverture sur la spiritualité authentique de l’Islam.