Maroc - Espagne : Des saisonnières marocaines accompagnées dans des auto-projets

Quatre femmes marocaines faisant partie du groupe initialement embauché pour la campagne de récoltes agricoles à Huelva, ont pu créer leur propre projet au Maroc, et ce, grâce à une convention signée entre le Conseil provincial de Huelva, l'entreprise Agromartín et la Fondation Cepaim, rapporte l’agence de presse espagnole EFE. Ce projet, mené par les trois institutions, a permis l’accompagnement de ces femmes marocaines à l’entrepreneuriat, après avoir été embauchées à l’origine dans le cadre de contrats de travail dans les champs de la région de Huelva. Il s'agit de Jamila Benkhaek, Fatima Belchich, Jamila Jamal et Jemaa El Majdoubi, quatre femmes marocaines qui ont travaillé à Huelva avec des « contrats en origine », à type et durée déterminés. Les saisonnières ont ainsi été sélectionnées pour profiter d’une formation leur permettant de créer leurs propres coopératives au Maroc, précise la même source. Ces femmes vont être capables d’optimiser leurs compétences dans leur pays d’origine et contribuer au développement social et économique à l'échelle nationale.   Elles ont bénéficié dans ce sens d’un suivi de leur projet. Ainsi, les initiateurs du projet ont effectué récemment une visite de terrain, rapporte l’agence l’EFE. L’objectif étant d’en connaître plus sur la marche et l’évolution des activités de ces entreprises, installées à Agadir et à Ouarzazate, dont deux spécialisées dans le tissage et la broderie traditionnelle. Par la même occasion, une rencontre a été organisée avec la société Vivo Consult, chargée de la mise en œuvre dudit projet.   Les partenaires ont ainsi exprimé leur volonté de continuer à s’investir dans ce projet, en préconisant la conclusion d’un nouvel accord en 2023.   L'étape suivante du projet consistera à former d'autres femmes, chefs de projet, dans deux ou trois autres régions du Maroc, explique EFE. Cet accompagnement permettra, en effet, à ces femmes porteuses d’idées et de projets, de soutenir le développement de leur entreprise et d'en assurer la pérennité.   Il est à rappeler qu’environ 4.000 femmes devraient arriver ce mois de janvier dans la province de Huelva pour participer à la campagne de récolte des fruits rouges, principalement des fraises, selon les estimations des autorités locales. Ainsi, les gouvernements espagnol et marocain ont convenu de revoir à la hausse le nombre de contrats, pour cette saison, qui pourraient finalement atteindre les 15.350. Malak ELALAMI

Jan 23, 2023 - 20:21
 0
Maroc - Espagne : Des saisonnières marocaines accompagnées dans des auto-projets
Quatre femmes marocaines faisant partie du groupe initialement embauché pour la campagne de récoltes agricoles à Huelva, ont pu créer leur propre projet au Maroc, et ce, grâce à une convention signée entre le Conseil provincial de Huelva, l'entreprise Agromartín et la Fondation Cepaim, rapporte l’agence de presse espagnole EFE.
Maroc - Espagne : Des saisonnières marocaines accompagnées dans des auto-projets
Ce projet, mené par les trois institutions, a permis l’accompagnement de ces femmes marocaines à l’entrepreneuriat, après avoir été embauchées à l’origine dans le cadre de contrats de travail dans les champs de la région de Huelva.

Il s'agit de Jamila Benkhaek, Fatima Belchich, Jamila Jamal et Jemaa El Majdoubi, quatre femmes marocaines qui ont travaillé à Huelva avec des « contrats en origine », à type et durée déterminés. Les saisonnières ont ainsi été sélectionnées pour profiter d’une formation leur permettant de créer leurs propres coopératives au Maroc, précise la même source. Ces femmes vont être capables d’optimiser leurs compétences dans leur pays d’origine et contribuer au développement social et économique à l'échelle nationale.
 
Elles ont bénéficié dans ce sens d’un suivi de leur projet. Ainsi, les initiateurs du projet ont effectué récemment une visite de terrain, rapporte l’agence l’EFE. L’objectif étant d’en connaître plus sur la marche et l’évolution des activités de ces entreprises, installées à Agadir et à Ouarzazate, dont deux spécialisées dans le tissage et la broderie traditionnelle. Par la même occasion, une rencontre a été organisée avec la société Vivo Consult, chargée de la mise en œuvre dudit projet.
 
Les partenaires ont ainsi exprimé leur volonté de continuer à s’investir dans ce projet, en préconisant la conclusion d’un nouvel accord en 2023.
 
L'étape suivante du projet consistera à former d'autres femmes, chefs de projet, dans deux ou trois autres régions du Maroc, explique EFE. Cet accompagnement permettra, en effet, à ces femmes porteuses d’idées et de projets, de soutenir le développement de leur entreprise et d'en assurer la pérennité.
 
Il est à rappeler qu’environ 4.000 femmes devraient arriver ce mois de janvier dans la province de Huelva pour participer à la campagne de récolte des fruits rouges, principalement des fraises, selon les estimations des autorités locales. Ainsi, les gouvernements espagnol et marocain ont convenu de revoir à la hausse le nombre de contrats, pour cette saison, qui pourraient finalement atteindre les 15.350.

Malak ELALAMI