Marcos Morau présente «Sonoma» à Avignon: «Buñuel est vivant»

Un public enthousiaste a applaudi mercredi 21 juillet la première de Sonoma dans la Cour d’honneur du Palais des papes au Festival d’Avignon. Avec son récit et ses mouvements à la fois oniriques et disloqués, ses successions de scènes et de silhouettes, ses sauts temporels et entre réalité et imagination, entre tradition et modernité, la pièce, rythmée par les grands tambours d’Aragon, est un hommage dansé et chanté du grand chorégraphe espagnol Marcos Morau à Luis Buñuel.

Marcos Morau présente «Sonoma» à Avignon: «Buñuel est vivant»
Un public enthousiaste a applaudi mercredi 21 juillet la première de Sonoma dans la Cour d’honneur du Palais des papes au Festival d’Avignon. Avec son récit et ses mouvements à la fois oniriques et disloqués, ses successions de scènes et de silhouettes, ses sauts temporels et entre réalité et imagination, entre tradition et modernité, la pièce, rythmée par les grands tambours d’Aragon, est un hommage dansé et chanté du grand chorégraphe espagnol Marcos Morau à Luis Buñuel.