Lever de rideau sur le 10ème Festival international du cinéma et immigration d'Oujda

La 10ème édition du Festival international du cinéma et immigration d'Oujda s’est ouverte mercredi dans la soirée, sous le thème "Le cinéma, vecteur de médiation sociale". 
La cérémonie d’ouverture de ce festival, organisé par l’Association solidarité pour le développement et l’immigration, s’est déroulée au Théâtre Mohammed VI d’Oujda en présence d’une nombreuse assistance, dont des artistes, cinéastes, producteurs et spécialistes.
 Dans son allocution à cette occasion, le directeur du festival, Abdellatif Drifi, a souligné que ce rendez-vous cinématographique annuel offre une opportunité de rencontre et d’échange entre cinéphiles et professionnels du 7ème art et de célébration du cinéma, en particulier le cinéma de l’immigration.
 M. Drifi, président de l’association organisatrice, a relevé l’importance de ce festival qui vise à jeter des ponts culturels et artistiques entre cinéastes et amateurs du cinéma du Maroc et de l’étranger et promouvoir la culture cinématographique, en particulier auprès des jeunes. 
Le festival vise également à mettre la lumière sur les compétences et les talents cinématographiques des Marocains du monde, faire connaître les potentialités touristiques de la région de l’Oriental et contribuer au développement local. 
La soirée d’ouverture a été marquée par des hommages rendus à des figures cinématographiques parmi les Marocains du monde, à savoir le réalisateur et acteur Abdelkrim Kaissi et l’acteur Kamal Kenzo, qui résident en Belgique, l’actrice Ibtissam Makrouni, établie en Espagne et la réalisatrice franco-marocaine Simone Bitton.
 Cette 10ème édition du festival, qui se poursuit jusqu’au 17 septembre courant, connaît la participation de 11 films représentant plusieurs pays, dont 10 films (4 longs métrages et 6 courts métrages) participent à la compétition officielle du festival.
 Le jury de ce festival, organisé en partenariat avec  la Direction régionale de la Culture et le Centre cinématographique marocain, est présidé par les réalisateurs marocains Mohamed Ahed Bensouda et Mohcine Basri, établis respectivement en France et en Suisse, ainsi que par la productrice belge Sabrina Pfaff.
 Un colloque animé par des chercheurs et spécialistes, une master class sur l’expérience cinématographique des Marocains du monde et des ateliers au profit des jeunes de la région de l’Oriental sont au programme de cette édition.

Lever de rideau sur le 10ème Festival international du cinéma et immigration d'Oujda
Lever de rideau sur le 10ème Festival international du cinéma et immigration d'Oujda
La 10ème édition du Festival international du cinéma et immigration d'Oujda s’est ouverte mercredi dans la soirée, sous le thème "Le cinéma, vecteur de médiation sociale".


La cérémonie d’ouverture de ce festival, organisé par l’Association solidarité pour le développement et l’immigration, s’est déroulée au Théâtre Mohammed VI d’Oujda en présence d’une nombreuse assistance, dont des artistes, cinéastes, producteurs et spécialistes.


Dans son allocution à cette occasion, le directeur du festival, Abdellatif Drifi, a souligné que ce rendez-vous cinématographique annuel offre une opportunité de rencontre et d’échange entre cinéphiles et professionnels du 7ème art et de célébration du cinéma, en particulier le cinéma de l’immigration.


M. Drifi, président de l’association organisatrice, a relevé l’importance de ce festival qui vise à jeter des ponts culturels et artistiques entre cinéastes et amateurs du cinéma du Maroc et de l’étranger et promouvoir la culture cinématographique, en particulier auprès des jeunes.


Le festival vise également à mettre la lumière sur les compétences et les talents cinématographiques des Marocains du monde, faire connaître les potentialités touristiques de la région de l’Oriental et contribuer au développement local.


La soirée d’ouverture a été marquée par des hommages rendus à des figures cinématographiques parmi les Marocains du monde, à savoir le réalisateur et acteur Abdelkrim Kaissi et l’acteur Kamal Kenzo, qui résident en Belgique, l’actrice Ibtissam Makrouni, établie en Espagne et la réalisatrice franco-marocaine Simone Bitton.


Cette 10ème édition du festival, qui se poursuit jusqu’au 17 septembre courant, connaît la participation de 11 films représentant plusieurs pays, dont 10 films (4 longs métrages et 6 courts métrages) participent à la compétition officielle du festival.


Le jury de ce festival, organisé en partenariat avec  la Direction régionale de la Culture et le Centre cinématographique marocain, est présidé par les réalisateurs marocains Mohamed Ahed Bensouda et Mohcine Basri, établis respectivement en France et en Suisse, ainsi que par la productrice belge Sabrina Pfaff.


Un colloque animé par des chercheurs et spécialistes, une master class sur l’expérience cinématographique des Marocains du monde et des ateliers au profit des jeunes de la région de l’Oriental sont au programme de cette édition.