L’état de la pandémie en Afrique au 23 juillet 2020

Addis-Abeba (© 2020 Afriquinfos)-L’Afrique comptait 770 300 cas de coronavirus confirmés au 20 juillet. Le virus a déjà coûté la […]

Addis-Abeba (© 2020 Afriquinfos)-L’Afrique comptait 770 300 cas de coronavirus confirmés au 20 juillet. Le virus a déjà coûté la vie à 16 434 personnes sur le continent selon le Centre africain de prévention et de contrôle des maladies (Africa CDC). Les pays les plus touchés par la pandémie sont l’Afrique du Sud (394 948 cas et 5 940 décès), l’Égypte (89 745 cas et 4 440 décès), le Nigeria (38 344 cas dont 813 décès), le Ghana (29 672 cas et 153 décès), l’Algérie (24 265 cas et 1 102 décès), le Maroc (17 962 cas et 285 décès) et le Cameroun (16 157 cas et 373 décès).

C’est en Afrique du Sud que la situation est la plus inquiétante, figurant désormais parmi les cinq pays au monde les plus touchés par la pandémie de coronavirus en termes de cas confirmés. Les statistiques officielles sur le reste du continent restent bien plus faibles. Mais dans une dizaine de pays, principalement en Afrique australe et Afrique de l’Est, le nombre quotidien de tests positifs au Covid-19 ne cesse d’augmenter depuis début juillet. A Madagascar notamment, en seulement un mois, le nombre de cas confirmés depuis le début de la pandémie a été multiplié par cinq.

En Afrique de l’Ouest en revanche, la situation est moins alarmante. Le nombre de cas quotidiens reste élevé dans certains pays. Environ 200 cas par jour sont enregistrés en Côte d’Ivoire par exemple. Mais l’OMS observe dans la région une stabilisation de la pandémie. Un signal positif selon Michel Yao, responsable de l’organisation mondiale pour les opérations d’urgence en Afrique, qui rappelle quand même que l’épidémie est encore loin d’être terminée.

Afrique du Sud, un record de 572 décès en 24h

Le pays le plus touché d’Afrique a enregistré un nombre record de décès en 24 heures avec 572 décès dus au Covid-19, des chiffres jamais atteints en Afrique depuis le début de la pandémie. Les contaminations ont explosé ces derniers jours avec plus de 360 000 cas recensés le 19 juillet.

Dans leur rapport, ces spécialistes estiment que ces morts peuvent donc être attribuées au Covid, mais aussi à d’autres maladies telles que la tuberculose. Avec près de 400 000 cas et plus de 6 000 décès ce vendredi 24 juillet, l’Afrique du Sud est le cinquième pays le plus touché au monde par le virus.

La décision a été prise et annoncée jeudi 23 juillet par le président sud-africain, les écoles publiques seront fermées de nouveau pour une période d’un mois. « Le gouvernement a décidé aujourd’hui que toutes les écoles publiques devraient fermer pendant les quatre prochaines semaines », a déclaré Cyril Ramaphosa lors d’une intervention télévisée, ajoutant que l’année scolaire en cours (janvier 2020-décembre 2020) serait prolongée « au-delà de l’année 2020 ». Cela intervient alors que le pays fait face à la vague de contamination du Covid-19 alors que le pays a longtemps été épargné grâce à un confinement strict en mars, des mesures qui ont été assouplies pour éviter l’effondrement de l’économie.

Chanson

La fondation « One » de Bono vient de faire enregistrer cette nouvelle chanson de sensibilisation contre l’épidémie, avec un ensemble d’artistes venus de (presque) toute l’Afrique. Le clip a été dévoilé le 16 juillet. Il a été produit en collaboration avec MTV Afrique et la fondation Nelson Mandela.

Parmi les artistes présents : 2Baba (Nigeria), Ahmed Soultan (Maroc), Ben Pol (Tanzanie), Teni (Nigeria), Yemi Alade (Nigeria), Amanda Black (Afrique du Sud), Stanley Enow (Cameroun), Gigi La Mayne (Afrique du Sud), Prodigio (Angola), Betty G (Ethiopie).

Plus de 10 000 soignants infectés par le Covid-19 en Afrique

Selon un communiqué de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), plus de 10 000 agents de santé dans quarante pays africains ont été contaminés par le coronavirus depuis le début de la pandémie. « Une infection parmi le personnel de santé est déjà une infection de trop », affirme la docteure Matshidiso Moeti, directrice du bureau Afrique de l’OMS.

Selon l’organisation mondiale, le manque d’accès à un équipement de protection personnel, comme les masques, les blouses et les gants, et les faibles dispositifs de prévention et de contrôle dans les centres de santé augmentent l’exposition des soignants au virus.

En Centrafrique, le conseil national de l’ordre des médecins pharmaciens et chirurgiens dentistes estime qu’environ 10% de ses personnels ont été contaminés. Dr Vie de Dieu Ngoko-Zenguet est vice président de ce conseil, il est pharmacien et a lui-même été touché sévèrement le Covid-19.