Les nouvelles dispositions fiscales en débat à Tanger

Avec la participation de près de 300 opérateurs économiques, des experts-comptables et des autres contribuables, cette rencontre fait partie d’une série de rencontres organisées avec des administrations et départements partenaires autour des thèmes d’actualités et des sujets prioritaires à la communauté des affaires et des investisseurs. Discuter des principales mesures fiscales de la loi de […]

Jan 24, 2023 - 12:12
 0
Les nouvelles dispositions fiscales en débat à Tanger

Avec la participation de près de 300 opérateurs économiques, des experts-comptables et des autres contribuables, cette rencontre fait partie d’une série de rencontres organisées avec des administrations et départements partenaires autour des thèmes d’actualités et des sujets prioritaires à la communauté des affaires et des investisseurs.


Discuter des principales mesures fiscales de la loi de Finances 2023 ainsi que d’échanger avec les responsables de la Direction générale des impôts (DGI). Tel est l’objectif principal d’une rencontre organisée, vendredi 20 janvier, sous le thème «Les nouvelles dispositions fiscales de la loi de Finances 2023». Initié par l’antenne régionale de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM-TTA) et le Conseil régional de l’Ordre des experts-comptables (OEC) de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, cet événement, qui s’est déroulé en partenariat avec la DGI, fait partie d’une série de rencontres organisées avec des administrations et départements partenaires autour des thèmes d’actualités et des sujets prioritaires à la communauté des affaires et des investisseurs et afin «d’expliquer et surtout répondre aux questions des experts-comptables, des investisseurs et des entreprises et essayer de rendre la relation plus transparente et simple entre l’administration fiscale et les contribuables», a expliqué Adil Rais, président de la CGEM-TTA, tout en soulignant le grand apport de cette rencontre pour Tanger, considérée comme un important pôle industriel avec son réseau des zones d’accélération industrielle ainsi que la complexité de son régime fiscal.

Par ailleurs, cette rencontre a été animée par Younès Idrissi Kaitouni, directeur général de la DGI, qui a souligné l’importance de ce débat portant sur la loi de Finances 2023 avec ses nouveautés fiscales et les questions émergentes à ce sujet. L’intervenant a fait part que les mesures de cette nouvelle loi de Finances viennent traduire les aspirations et les attentes des opérateurs économiques, parlementaires, citoyens… Elle est une consécration de la dynamique poursuivie dans le cadre des dernières lois de Finances qui se sont succédé depuis 2020 et conformément aux recommandations émises lors des Assises nationales sur la fiscalité de 2019, ainsi que celles adoptées par le Nouveau modèle de développement (NMD).

«Ces lois de Finances sont le fruit de l’approche participative collective et consensuelle, qui a donné naissance aux grandes lignes de la réforme du système fiscal national», a fait savoir M. Idrissi Kaitouni. Notons qu’à l’instar des autres régions du Royaume, les responsables de la DGI viennent au début de chaque année à la rencontre des opérateurs économiques et aux autres contribuables du Nord avant la publication de la circulaire relative aux dispositions fiscales liées à l’IS, l’IR, la TVA,…

«Parmi ce package des mesures principales en rapport avec Tanger, il y a celles concernant des zones d’accélération industrielle que la région de Tanger compte un nombre important», a affirmé Mohammed Ben Mokhtar, expert-comptable et président de la commission fiscale, sociale et d’accompagnement des entreprises de la CGEM-TTA, avant d’ajouter que la mise en œuvre de ces mesures permet de faire converger des taux d’imposition des zones vers ceux pratiqués au niveau international.