«Les lacunes de l’intégrité financière mondiale ont un impact sur les pays en développement comme l’Algérie»

Irene Ovonji-Odida est membre de la Commission indépendante pour la réforme de la fiscalité internationale des entreprises (ICRICT). Elle fait partie des personnalités sollicitées par l’ONU pour former le Groupe de Haut Niveau sur la Responsabilité Financière Internationale, la Transparence et l’Intégrité pour la réalisation de l’agenda 2030 (FACTI/ONU), qui a présenté en février dernier […] L’article «Les lacunes de l’intégrité financière mondiale ont un impact sur les pays en développement comme l’Algérie» est apparu en premier sur El Watan.

«Les lacunes de l’intégrité financière mondiale ont un impact sur les pays en développement comme l’Algérie»

Irene Ovonji-Odida est membre de la Commission indépendante pour la réforme de la fiscalité internationale des entreprises (ICRICT). Elle fait partie des personnalités sollicitées par l’ONU pour former le Groupe de Haut Niveau sur la Responsabilité Financière Internationale, la Transparence et l’Intégrité pour la réalisation de l’agenda 2030 (FACTI/ONU), qui a présenté en février dernier son rapport final avec 14 recommandations destinées à réformer l’architecture financière mondiale afin qu’elle puisse favoriser efficacement l’intégrité financière pour le développement durable.

L’article «Les lacunes de l’intégrité financière mondiale ont un impact sur les pays en développement comme l’Algérie» est apparu en premier sur El Watan.