Législatives au Québec: l’immigration et les bourdes du parti sortant dominent la campagne

Alors que la campagne québécoise se termine en vue des élections locales le 3 octobre, la question de l’immigration vole la vedette. Les propos du ministre sortant de l’Immigration, candidat de la Coalition avenir Québec, que les sondages donnent gagnant, ont suscité un malaise au sein de la classe politique car il a affirmé que 80 % de immigrants ne travaillent pas. Une statistique erronée dont il s’est excusé mercredi 28 septembre.

Législatives au Québec: l’immigration et les bourdes du parti sortant dominent la campagne
Alors que la campagne québécoise se termine en vue des élections locales le 3 octobre, la question de l’immigration vole la vedette. Les propos du ministre sortant de l’Immigration, candidat de la Coalition avenir Québec, que les sondages donnent gagnant, ont suscité un malaise au sein de la classe politique car il a affirmé que 80 % de immigrants ne travaillent pas. Une statistique erronée dont il s’est excusé mercredi 28 septembre.