Le symbole d’une époque

L’artiste algérien Rabah Driassa a tiré sa révérence, hier matin le 8 octobre 2021 à son domicile à Blida, à l’âge de 87 ans. Il a été inhumé le jour même au cimetière de Sidi Halou au centre-ville de Blida. Le monde de la culture algérienne est une fois de plus en deuil. Il vient […] L’article Le symbole d’une époque est apparu en premier sur El Watan.

Le symbole d’une époque

L’artiste algérien Rabah Driassa a tiré sa révérence, hier matin le 8 octobre 2021 à son domicile à Blida, à l’âge de 87 ans.
Il a été inhumé le jour même au cimetière de Sidi Halou au centre-ville de Blida.

Le monde de la culture algérienne est une fois de plus en deuil. Il vient de perdre l’un des monuments de la chanson algérienne. Même s’il n’avait plus sorti de grande chanson depuis quelques années et qu’il s’était retiré de la scène artistiquement volontairement, Rabah Driassa est une icône.

Il a entretenu son mythe par ses passages remarqués et remarquables sur la scène. Sa voix charismatique était unique. Il a chanté dans les salles les plus prestigieuses de l’Algérie et du monde entier.

Sa détermination, son talent et, comment les ignorer, ses tubes temporels comme Nedjma Kotbia ; Mabrouk Aalina ; Warda Bayda ; Ya Lhouta qui résonne encore dans les oreilles de ses mélomanes.

A la fois auteur-compositeur et artiste peintre, Rabah Driassa est né le 19 août 1934 à Blida. Il perd sa mère à l’âge de 12 ans. Le petit garçon est obligé d’assumer la prise en charge de ses cinq frères. Il exerce alors le métier de graveur sur verre, s’adonnant à sa passion de toujours, à savoir la peinture.

Suite de l’article dans l’édition papier

L’article Le symbole d’une époque est apparu en premier sur El Watan.