Le ministère de la Justice réagit : Le report de plusieurs affaires pénales intervient à « la demande de la défense des accusés »

Le report de plusieurs affaires pénales dont les procès étaient programmés au niveau de plusieurs juridictions intervient « à la demande de la défense des accusés, en raison de la contamination de certains des avocats constitués au coronavirus », a indiqué mardi le ministère de la Justice dans un communiqué. « Suite aux informations relayées par certains titres […]

Le ministère de la Justice réagit  : Le report de plusieurs affaires pénales intervient à « la demande de la  défense des accusés »


Le report de plusieurs affaires pénales dont les procès étaient programmés au niveau de plusieurs juridictions intervient « à la demande de la défense des accusés, en raison de la contamination de certains des avocats constitués au coronavirus », a indiqué mardi le ministère de la Justice dans un communiqué. « Suite aux informations relayées par certains titres de la presse nationale faisant état du report de plusieurs affaires pénales dont les procès étaient programmés au niveau de plusieurs juridictions, à l’instar des Cours de justice d’Alger et de Tipasa ainsi que le pôle pénal économique et financier de Sidi M’hamed pour infection des accusés détenus à la Covid-19, le ministère de la justice dément catégoriquement ces informations et explique que le report de ces affaires est intervenue à la demande de la défense des accusés, en raison de la contamination des avocats constitués au coronavirus », a-t-on précisé Le ministère de la Justice « réaffirme, qu’à la faveur de la prise des mesures préventives nécessaires par les responsables des établissements pénitentiaires pour protéger les détenus, le nombre d’infection à la covid-19 parmi la population carcérale depuis l’apparition de la deuxième vague de cette pandémie jusqu’à aujourd’hui, s’élève à 30 cas, dont 26 se sont rétablis et 4 cas sont soumis aux soins thérapeutiques », ajoute le communiqué.