«L’Algérie, un élément clé dans les régions»

L’ambassadeur de Russie en Algérie, Igor Beliaev, a affirmé  que l’Algérie était « un élément clé » dans les régions africaine et méditerranéenne, relevant « son rôle pivot » dans le règlement de la crise libyenne. Dans une déclaration à Radio Internationale sur le rôle de l’Algérie dans le règlement de la crise libyenne et dans la région du […]

«L’Algérie, un élément clé dans les régions»

L’ambassadeur de Russie en Algérie, Igor Beliaev, a affirmé  que l’Algérie était « un élément clé » dans les régions africaine et méditerranéenne, relevant « son rôle pivot » dans le règlement de la crise libyenne.

Dans une déclaration à Radio Internationale sur le rôle de l’Algérie dans le règlement de la crise libyenne et dans la région du Sahel, le diplomate russe a fait savoir que l’Algérie constituait « un élément clé » dans les scènes africaine et méditerranéenne.

« La sécurité de l’Algérie est étroitement liée à celle de la Libye, compte tenu de leurs frontières communes s’étendant sur plus de 1.000 Km », a-t-il poursuivi, ajoutant qu' »il est tout à fait normal que l’Algérie joue un rôle pivot en appelant les belligérants libyens à s’asseoir sur la table des négociations afin de parvenir à une solution acceptable par toutes les parties ».

Après avoir indiqué que la situation générale en Libye « évolue dans le bon sens », le diplomate russe a déclaré: « nous sommes optimistes quant au processus politique parrainé par les Nations unis pour amener les belligérants libyens à parvenir au règlement de la crise que traverse le pays depuis 2011 ».

« Il y’a des indicateurs positifs sur la scène libyenne, notamment dans le cadre du dialogue inter-libyen dont les travaux se tiennent à Tunis sous l’égide des Nations unis, outre les rencontres tenues dans le cadre de la commission militaire mixte (5+5) », a-t-il dit.

Les déclarations de l’ambassadeur russe interviennent au moment où les belligérants libyens maintiennent le dialogue politique inter-libyen sous l’égide de l’ONU et dont la 1e rencontre s’est soldée par l’annonce de la date des élections parlementaires et présidentielles, à savoir le 24 décembre 2021.

L’accord de cessez-le-feu adopté par la commission militaire mixte le 23 octobre dernier à Genève a porté sur le retrait de tous les mercenaires de Libye dans un délai de 90 jours.