La guerre à Gaza prive 625 000 élèves d’éducation

232 écoles (qui accueillent environ 50 000 élèves) des 1 918 écoles de l’Autorité palestinienne n’avaient pas été rouvertes L’article La guerre à Gaza prive 625 000 élèves d’éducation est apparu en premier sur Leconomiste Maghrebin.

La guerre à Gaza prive 625 000 élèves d’éducation

Le nombre d’élèves dans la bande de Gaza victimes des hostilités entre le Hamas et Israël fait froid dans le dos. Puisque plus de 625 000 élèves n’ont pas eu accès à l’éducation depuis une douzaine de jours.

C’est le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA) qui avance ce chiffre dans son dernier rapport. En ajoutant que « la bande de Gaza n’est pas un endroit sûr pour des centaines de milliers d’élèves et 22 500 enseignants ».

En effet, « au 17ème jour de la guerre, la situation humanitaire reste dramatique dans les territoires palestiniens occupés. Et elle s’est considérablement détériorée avec une augmentation massive des déplacements internes dans la bande de Gaza. Mais aussi à cause de la situation préoccupante à la suite des dégâts subis par les établissements scolaires et les infrastructures civiles », déplore OCHA.

Le rapport d’OCHA fait état d’une trentaine d’écoles de l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) qui ont été touchées; mais aussi des bâtiments universitaires qui ont gravement été endommagés.

Malheureusement, la Cisjordanie subit elle aussi « des restrictions d’accès à une éducation sûre dans certaines zones, y compris Jérusalem-Est. Toutes les écoles de Cisjordanie ont été fermées entre le 7 et le 9 octobre, affectant au moins 782 000 élèves », ajoute le Bureau de l’ONU.

Ainsi, 232 écoles (qui accueillent environ 50 000 élèves) des 1 918 écoles de l’Autorité palestinienne n’avaient pas été rouvertes. Et ce, « en raison des restrictions de circulation, de la violence des colons et de la peur du harcèlement sur le chemin de l’école ». C’est ce qui ressort d’un décompte effectué le 17 octobre.

Urgence sanitaire

Toujours côté chiffre, au 19 octobre 2023, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a recensé 62 attaques contre les soins de santé. Elles ont touché 29 établissements de santé (dont 19 hôpitaux endommagés) et 23 ambulances. Sept hôpitaux, tous situés dans la ville et le nord de Gaza, ont été contraints de fermer. Et ce, en raison des dégâts subis, du manque d’électricité et de fournitures et/ou des ordres d’évacuation.

Par ailleurs, ces hostilités entre le Hamas et Israël ont entraîné quelque 1,4 million de personnes déplacées à l’intérieur de la bande de Gaza, dont 600 000 sont hébergées dans 150 abris d’urgence désignés par l’UNRWA.

Notons enfin, sur le plan humanitaire, l’ouverture du point de passage de Rafah avec l’Egypte, samedi et dimanche 22 et octobre. Ce qui a permis l’entrée de 14 camions transportant de la nourriture, de l’eau et des fournitures médicales. Soit environ 3 % du volume quotidien moyen de marchandises entrant à Gaza avant les hostilités.

L’article La guerre à Gaza prive 625 000 élèves d’éducation est apparu en premier sur Leconomiste Maghrebin.