Initiative culturelle pour enfants à Constantine : Des défis pour faire éclore des talents en herbe

L’initiative, personnelle et inédite à Constantine, est un véritable défi en ce temps de coronavirus où les activités culturelles pour enfants font cruellement défaut, après une longue période d’hibernation suite à la fermeture des espaces culturels. Les choses ont commencé par une simple idée qui a germé dans la tête d’Amina Kemmouche, docteur en chimie […] L’article Initiative culturelle pour enfants à Constantine : Des défis pour faire éclore des talents en herbe est apparu en premier sur El Watan.

Initiative culturelle pour enfants à Constantine : Des défis pour faire éclore des talents en herbe

L’initiative, personnelle et inédite à Constantine, est un véritable défi en ce temps de coronavirus où les activités culturelles pour enfants font cruellement défaut, après une longue période d’hibernation suite à la fermeture des espaces culturels.

Les choses ont commencé par une simple idée qui a germé dans la tête d’Amina Kemmouche, docteur en chimie de l’université de Constantine, grande passionnée d’écriture, mais qui a surtout cet amour immodéré pour les enfants avec la volonté de les écouter et d’explorer leur monde et leurs rêves. «L’idée m’est venue après ma participation à la deuxième édition du concours d’écriture organisé par l’association Constantine Reads en 2019 avec une nouvelle pour enfants en anglais intitulée Cocky, publiée dans un livre collectif comptant 17 nouvelles paru aux éditions Kounouz Youghourta et présenté au Salon international du livre d’Alger SILA ; je me suis dit pourquoi ne pas lancer une initiative sur Facebook pour se rapprocher des enfants et mieux connaître leurs rêves, leurs désirs et leurs passions», raconte Amina Kemmouche.

Cette dernière a commencé par lancer sur sa page Facebouk au mois d’octobre dernier des défis destinés chaque week-end aux enfants. «Le concept consistait à lancer des défis dans lesquels les enfants participeront par des dessins, des chansons filmées et des écrits postés sur Facebook et à travers lesquels ils s’expriment autour des thèmes qu’on leur propose selon les catégories d’âge de 4 à 6 ans et de 7 à 12 ans, pour raconter des choses sur leurs jouets préférés, leurs dessins animés adorés, leurs rêves, leurs loisirs et comment ils ont vécu la rentrée scolaire par exemple ; les productions postées sont envoyées sous le sceau de l’anonymat à des enseignants volontaires qui en feront l’évaluation et c’est ainsi qu’on choisira les meilleurs dessins, chansons et écrits», révèle-t-elle.

Des bambins enthousiastes

Le projet fera son petit bonhomme de chemin en emballant de nombreux enfants qui ne rateront plus les défis attendus impatiemment chaque semaine. «J’ai été très surprise par le résultat, car je recevais des participations d’enfants de Constantine, mais aussi de Mila, de Jijel et même d’Alger et de Tizi Ouzou ; c’est une chose qui nous a encouragés à poursuivre cette expérience durant tout le mois d’octobre et c’est devenu un rendez-vous hebdomadaire très attendu, surtout que les productions spontanées des enfants dans le dessin, la chanson et l’écriture ont révélé de vrais talents qui ne demandaient qu’à s’exprimer et c’est à nous de les encourager, les encadrer et les orienter par des conseils et des recommandations», décrit Amina.

Cette dernière reconnaît avoir trouvé grâce à ces enfants toute l’énergie pour continuer en s’investissant pleinement dans cette initiative culturelle. Il faut dire surtout que cette manifestation virtuelle a reçu tout le soutien de Hacene Abdiche, gérant de la librairie Book Zone à Constantine, qui a offert l’espace de son établissement pour organiser une sympathique réception offerte en l’honneur des lauréats et des participants, contribuant aussi par des cadeaux pour ces derniers. L’initiative a été également saluée par les parents rencontrés, vendredi dernier, dans l’espace Book Zone où Rahma, la spécialiste en décoration a rendu le lieu plus accueillant et plus convivial.

«C’est grâce à ma nièce que nous avons découvert ces défis du Facebook ; c’est une initiative très intéressante qu’il faut vraiment encourager, car elle a ouvert des espaces d’expression pour les enfants ; moi personnellement j’ai des enfants qui aiment la rédaction ; ils ont participé et ils ont tous gagné des prix», a révélé une mère de Chelghoum Laïd, dans la wilaya de Mila.

Pour Amina Kemmouche, cette belle expérience n’est qu’un début pour réfléchir à d’autres projets, comme par exemple créer un magazine virtuel qui sera conçu à partir d’œuvres entièrement produites par des enfants, ou la création d’un club pour enfants sur Facebook.

Autant d’idées qui feront beaucoup de bien pour des talents en herbe qui ne demandent qu’un environnement sain pour bien éclore.

L’article Initiative culturelle pour enfants à Constantine : Des défis pour faire éclore des talents en herbe est apparu en premier sur El Watan.