Guerre du Darfour: la CPI se penche sur le rôle des Janjawids

Le procès d’Ali Mohammed Ali Abd-Al-Rahman doit débuter le 5 avril devant la Cour pénale internationale (CPI). L’ancien chef de milice janjawid doit répondre de 31 chefs d’accusation pour des crimes contre l’humanité et des crimes de guerre commis entre 2003 et 2004 au Darfour. Le pouvoir de l’ex-président Omar el-Béchir a toujours nié les liens avec les miliciens recrutés dans les rangs des tribus arabes. Le procureur entend prouver le contraire.

Guerre du Darfour: la CPI se penche sur le rôle des Janjawids
Le procès d’Ali Mohammed Ali Abd-Al-Rahman doit débuter le 5 avril devant la Cour pénale internationale (CPI). L’ancien chef de milice janjawid doit répondre de 31 chefs d’accusation pour des crimes contre l’humanité et des crimes de guerre commis entre 2003 et 2004 au Darfour. Le pouvoir de l’ex-président Omar el-Béchir a toujours nié les liens avec les miliciens recrutés dans les rangs des tribus arabes. Le procureur entend prouver le contraire.