Forsa-Street, ou comment sensibiliser les jeunes à l’intégration professionnelle en Tunisie et à l’international

En partenariat avec les ministères de la Jeunesse et des Sports, de l’Emploi, de l’Education et de l’enseignement supérieur, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), l’Union européenne avec le projet THAMM et la coopération allemande à travers la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH avec les projet migration et diaspora et migration pour le […]

Jan 24, 2023 - 15:03
 0
Forsa-Street, ou comment sensibiliser les jeunes à l’intégration professionnelle en Tunisie et à l’international

En partenariat avec les ministères de la Jeunesse et des Sports, de l’Emploi, de l’Education et de l’enseignement supérieur, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), l’Union européenne avec le projet THAMM et la coopération allemande à travers la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH avec les projet migration et diaspora et migration pour le developpement ont organisé la campagne de sensibilisation «Forsa-Street», les 21 et 22 janvier 2023 aux Jardins japonais de Tunis.

Cette campagne a pour but d’informer et de sensibiliser sur les chances d’intégration professionnelle des jeunes en Tunisie et à l’international, ainsi que sur les risques liés à la migration irrégulière.

Cette initiative s’inscrit dans un contexte où le taux de chômage en Tunisie et le phénomène des migrations irrégulières des jeunes continuent à augmenter considérablement. En effet, le taux de chômage en Tunisie a atteint 15,3 % au troisième trimestre de 2022.

Le Labyrinthe des perspectives a été organisé en étroite collaboration avec plusieurs partenaires institutionnels en Tunisie.

Ont assisté à cet événement Nasreddine Nsibi (ministre de la Formation professionnelle et de l’Emploi), Kamel Deguiche (ministre de la Jeunesse et des Sports), Francisco Acosta (chef de mission adjoint de la Délégation de l’Union européenne en Tunisie), Peter Prügel (ambassadeur d’Allemagne en Tunisie), Azzouz Samri (chef de mission de l’OIM) et Mohamed Mani (directeur général de l’Office des œuvres scolaires).

L’action était centrée autour d’un labyrinthe conçu comme une cartographie dynamique des services et opportunités destinés aux jeunes tunisiens et à leurs familles.

Dans son allocution, Nasreddine Nsibi a déclaré : “Le ministère et les structures sous tutelle œuvrent quotidiennement à apporter des solutions concrètes et crédibles pour ouvrir des perspectives et des opportunités devant les jeunes diplômés en situation de chômage et protéger les plus jeunes du fléau de l’abandon scolaire”.

De son côté, Kamel Deguiche dira : “cette campagne est une grande opportunité pour transmettre des messages positifs pleins d’espoir aux jeunes tunisiens en recherche d’opportunités prometteuses pour parvenir à un avenir meilleur, afin de les encourager de s’éloigner des pensées négatives qui les mènent vers le désespoir. Nous encourageons les actions de sensibilisation aux dangers de la migration irrégulière et de ses conséquences indésirables”.

Cette campagne créative représente une excellente opportunité pour les jeunes en Tunisie. En effet, le labyrinthe résume plusieurs possibilités d’un projet professionnel pour un jeune tunisien. A travers les couloirs, les jeunes ontpu construire fictivement leur parcours professionnel,avec l’aide des conseillers qui étaient présents sur place pour les guider et les conseiller.

Peter Prügel, Ambassadeur d’Allemagne en Tunisie, a quant à lui souligné l’apport de la coopération tuniso-allemande visant le développement durable en Tunisie. « En effet, l’Allemagne est un investisseur important avec ses plus de 260 entreprises allemandes installées et offrant un nombre considérable de 80 000 postes d’emploi directs en Tunisie ».

Francisco Acosta a mis l’accent sur l’importance de créer davantage et de meilleures opportunités pour la jeunesse tunisienne en termes de lutte contre l’abandon scolaire, d’adéquation entre la formation et les besoins du marché de l’emploi, et de reconnaissance des diplômes et des qualifications.

Il a rappelé que « la Délégation de l’Union européenne soutient la Tunisie sur ces enjeux, en mettant l’accent sur le développement du capital humain et l’adaptabilité des compétences aux marchés de l’emploi. Notre nouveau programme d’appui au secteur de l’éducation de 65 million d’EUR, en cours d’élaboration avec vos ministères et partenaires, vise à améliorer l’inclusion et la performance du système éducatif, ainsi que l’adéquation de la formation aux besoins de l’environnement socio-économique du pays ».

Les Jardins japonais de Tunis ont connu une grande affluence de visiteurs de plusieurs gouvernorats à l’occasion de cette campagne de sensibilisation.Plusieurs jeunes de différentes situations, accompagnés de leurs parents ou proches, se sont pressés pour participer à cet événement qui pourrait représenter pour eux le début d’une aventure exceptionnelle.

Le labyrinthe des perspectives était centré autour de huit thématiques : l’éducation, la formation professionnelle, l’enseignement supérieur, l’emploi, l’entrepreneuriat, le placement à l’international, la jeunesse, le sport et la culture et les risques de la migration irrégulière.

Azzouz Samri a souligné : « Les jeunes constituent une composante importante du capital humain, un potentiel inestimable de talents et d’idées capables de transformer la Tunisie et de contribuer à son développement économique et social. A l’OIM, nous valorisons fortement l’apport des jeunes pour le façonnement d’un meilleur avenir pour eux-mêmes et pour leurs pays. Aujourd’hui, à travers, cette activité “le Labyrinthe Forsa Street” et ses différents projets, l’OIM vise le soutien et l’accompagnement de la jeunesse dans la quête d’opportunités qui s’offrent aussi bien en Tunisie qu’à l’international dans un contexte de mobilité et de migrations sûres, ordonnées et régulières ».

Afin d’aider les intéressés dans leur orientation, des activités culturelles et artistiques ontété établies autour du labyrinthe, via des stands diverses initiés et animés par les partenaires du Centre tuniso-allemand d’information pour l’emploi, la migration et la réintégration (CTA), l’OIM, ainsi que par des clubs et des artistes dans une logique d’intégrer plusieurs arts comme la peinture, le cinéma et le rap/slam.

D’autres ateliers techniques ont également pris place comme l’initiation à la vie professionnelle et aux techniques de recherche d’emploi en Tunisie et à l’international et les opportunités professionnelles à travers le sport.

L’événement a connu un succès retentissantgrâce à l’engagement des institutions participantes, en effet, les jeunes adhérents aux maisons des jeunes, apprenants à la formation professionnelle, élèves de l’école de la deuxième chance ont été mobilisé pour prendre part à ce labyrinthe ce qui a permis de créer des échanges fructueux sur les opportunités qu’offre la Tunisie pour eux.