Fettah Alaoui : la lutte contre la flambée des prix a coûté 40 MMDH en 2022

Nadia Fettah Alaoui, ministre de l’Économie et des Finances, a déclaré que le gouvernement a mobilisé une enveloppe de 40 milliards de dirhams (MMDH) pour contrer la hausse des prix. Lors de la séance hebdomadaire des questions orales à la Chambre des représentants, lundi, la ministre a souligné que « la subvention des matières premières au cours de l'année 2022 a coûté 40 milliards de dirhams, dont 22 milliards de dirhams ont été affectés au gaz, permettant aux citoyens d'acheter les bonbonnes de gaz à 40 dirhams ». L'Etat paie plus de 90 dirhams pour préserver le prix unitaire.  Elle a indiqué que le coût de la subvention du blé importé et tendre s'élevait à 10.5 MMDH, tandis que le sucre coûtait 4,8 MMDH.   Fettah Alaoui a expliqué également que « cette année, 26 milliards de dirhams ont été alloués au fonds de compensation, en plus des soutiens au secteur de transports pour faire face à la hausse des prix du carburant, qui ont atteint 3,9 MDH ».   La responsable a souligné que le gouvernement a subventionné l'électricité avec 5 milliards de dirhams alloués à l'Office national de l'eau et de l'électricité (ONEE), car le budget de l'État porte 75 dirhams sur chaque facture de 100 dirhams, et 125 dirhams sur chaque facture s'élevant à 200 dirhams, et de même avec concerne l'eau potable. Le gouvernement est conscient de la hausse des prix, cependant, l'Etat n'a pas les ressources pour maintenir les prix de toutes les denrées alimentaires, selon la même source. 

Jan 23, 2023 - 23:01
 0
Fettah Alaoui : la lutte contre la flambée des prix a coûté 40 MMDH en 2022
Nadia Fettah Alaoui, ministre de l’Économie et des Finances, a déclaré que le gouvernement a mobilisé une enveloppe de 40 milliards de dirhams (MMDH) pour contrer la hausse des prix.
Fettah Alaoui : la lutte contre la flambée des prix a coûté 40 MMDH en 2022
Lors de la séance hebdomadaire des questions orales à la Chambre des représentants, lundi, la ministre a souligné que « la subvention des matières premières au cours de l'année 2022 a coûté 40 milliards de dirhams, dont 22 milliards de dirhams ont été affectés au gaz, permettant aux citoyens d'acheter les bonbonnes de gaz à 40 dirhams ». L'Etat paie plus de 90 dirhams pour préserver le prix unitaire. 

Elle a indiqué que le coût de la subvention du blé importé et tendre s'élevait à 10.5 MMDH, tandis que le sucre coûtait 4,8 MMDH.
 
Fettah Alaoui a expliqué également que « cette année, 26 milliards de dirhams ont été alloués au fonds de compensation, en plus des soutiens au secteur de transports pour faire face à la hausse des prix du carburant, qui ont atteint 3,9 MDH ».
 
La responsable a souligné que le gouvernement a subventionné l'électricité avec 5 milliards de dirhams alloués à l'Office national de l'eau et de l'électricité (ONEE), car le budget de l'État porte 75 dirhams sur chaque facture de 100 dirhams, et 125 dirhams sur chaque facture s'élevant à 200 dirhams, et de même avec concerne l'eau potable.

Le gouvernement est conscient de la hausse des prix, cependant, l'Etat n'a pas les ressources pour maintenir les prix de toutes les denrées alimentaires, selon la même source.