Faux bijoux : l’APOCE suggère la mise en place d’un code-barres

Le président de l’Association de protection et d’orientation du consommateur et son environnement (Apoce), Mustapha Zebdi, a suggéré la mise en place d’un code-barres pour mettre fin à la fraude et à la falsification des bijoux en or. Mustapha Zebdi a suggéré de marquer les bijoux en or au laser (Code-barres) grâce à un symbole […] The post Faux bijoux : l’APOCE suggère la mise en place d’un code-barres appeared first on Algerie Eco.

Jan 24, 2023 - 14:55
 0
Faux bijoux : l’APOCE suggère la mise en place d’un code-barres

Le président de l’Association de protection et d’orientation du consommateur et son environnement (Apoce), Mustapha Zebdi, a suggéré la mise en place d’un code-barres pour mettre fin à la fraude et à la falsification des bijoux en or.

Mustapha Zebdi a suggéré de marquer les bijoux en or au laser (Code-barres) grâce à un symbole impossible à imiter ou à répéter, un procédé utilisé dans plusieurs pays, y compris arabes, qui contribue à limiter la falsification des bijoux en or et à garantir une offre de produits conformes.

Ce marquage au laser réduit également le vol, puisque le bijou sera enregistré électroniquement au nom du propriétaire, ce qui est un facteur important pour réduire le phénomène de falsification de factures.

« Nous exigeons sa mise en œuvre, d’autant plus que nous cherchons à généraliser le code-barres sur les produits alimentaires, même simples comme une boîte de biscuits, sans parler des matériaux coûteux qui font l’objet de fraudes et de vols », a expliqué le même responsable.

En décembre dernier, M. Zebdi avait affirmé dans un post publié sur sa page Facebook, qu’ « au moins 80 % de l’or qui circule sur le marché n’est pas conforme aux normes et n’est pas du 18 carats ».

En réponse à la polémique suscitée par ces déclarations, l’association algérienne de l’or et des bijoux sort de son silence. Dans un communiqué publié, hier vendredi, sur sa page Facebook, l’organisation nie et dément les allégations du président de l’Organisation algérienne de protection des consommateurs.

«Nous prendrons toutes les mesures judiciaires nécessaires contre le président de l’APOCE suite à ses déclarations irresponsables qui manquent de fondements juridiques et de sources officielles, ce qui a porté atteinte à la crédibilité des commerçants et des artisans de joaillerie en Algérie», a précisé l’organisation dans le même communiqué.

The post Faux bijoux : l’APOCE suggère la mise en place d’un code-barres appeared first on Algerie Eco.