Entre « affront » et couac protocolaire, le « Sofagate » sème le trouble entre l’UE et la Turquie

Les images de la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen ne sachant où s’asseoir lors d’une rencontre avec Recep Tayyip Erdogan ont déclenché des accusations de sexisme envers Ankara. Une séquence justifiée par le protocole, mais qui laisse des images « désolantes ».

Entre « affront » et couac protocolaire, le « Sofagate » sème le trouble entre l’UE et la Turquie
Les images de la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen ne sachant où s’asseoir lors d’une rencontre avec Recep Tayyip Erdogan ont déclenché des accusations de sexisme envers Ankara. Une séquence justifiée par le protocole, mais qui laisse des images « désolantes ».