Clôture de la deuxième édition d’«Autodidacte Art» : L’assurance et la beauté du travail

Tomber de rideau sur la deuxième édition d’«Autodidacte Art», à la galerie Baya du palais de la Culture Moufdi Zakaria de Kouba, à Alger. Une exposition concours audacieuse qui a regroupé plus d’une soixantaine d’artistes, issus de l’ensemble du territoire national. Ces derniers, dont l’âge oscille entre 26 et 68 ans, ont exposé une moyenne […] L’article Clôture de la deuxième édition d’«Autodidacte Art» : L’assurance et la beauté du travail est apparu en premier sur El Watan.

Clôture de la deuxième édition d’«Autodidacte Art» : L’assurance et la beauté du travail

Tomber de rideau sur la deuxième édition d’«Autodidacte Art», à la galerie Baya du palais de la Culture Moufdi Zakaria de Kouba, à Alger. Une exposition concours audacieuse qui a regroupé plus d’une soixantaine d’artistes, issus de l’ensemble du territoire national.

Ces derniers, dont l’âge oscille entre 26 et 68 ans, ont exposé une moyenne d’une centaine d’œuvres. Ces artistes productifs et investis à la fois ont dévoilé des œuvres rivalisant de beauté et de couleurs, traitant de thèmes aussi divers qu’éparses. Pour le commissaire de cette manifestation Autodidacte Art, Abderrahmane Kahlane, cette riche et singulière exposition-concours a pour objectif principal de rassembler les artistes autodidactes qui ont un parcours avec les artistes autodidactes qui sont dans l’ombre. «J’ai, d’une part, dit-il, des autodidactes confirmés ayant un parcours et, d’autre part, des artistes autodidactes naissant qui viennent sur la scène artistique. J’ai voulu qu’il y ait un échange entre eux.

 

*Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier

 

 

L’article Clôture de la deuxième édition d’«Autodidacte Art» : L’assurance et la beauté du travail est apparu en premier sur El Watan.