Ce que l'on sait de l'attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo

Deux personnes ont été blessées, dont une grièvement, ce 25 septembre à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo, dans le XIe arrondissement. Deux suspects ont été interpellés. Le parquet antiterroriste s'est saisi de l'affaire.

Ce que l'on sait de l'attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo

Deux personnes ont été blessées à l'arme blanche ce 25 septembre près des anciens locaux de Charlie Hebdo, dans le XIe arrondissement de la capitale, a fait savoir la préfecture de police de Paris à RT France.

Deux suspects en garde à vue

Alors qu'un individu suspecté d'être responsable de l'attaque était en fuite, la préfecture a annoncé qu'un «suspect» avait été interpellé dans le secteur de la place de la Bastille. Selon des témoins auprès de 20 Minutes, celui-ci était vêtu d'un jogging noir et de baskets rouges.

Plus tard, la préfecture de police a annoncé qu'une deuxième personne avait été placée en garde à vue.

Le parquet antiterroriste saisi

Le parquet national antiterroriste (Pnat) a annoncé être saisi de l'enquête. L'enquête de flagrance est ouverte pour «tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste» et «association de malfaiteurs terroriste criminelle», a-t-il précisé. 

Contactée par RT France, la préfecture (qui a revu son bilan à la baisse) a affirmé qu'une des deux victimes de l'attaque était grièvement blessée. Aucune infirmation ne permet pour l'heure de déterminer si le motif de l'attaque est lié ou non au journal satirique, qui avait fait l'objet d'un attentat ayant décimé une partie de sa rédaction, en janvier 2015.

Le périmètre de sécurité a été élargi autour des anciens locaux de Charlie Hebdo, en raison d'un colis suspect, toujours selon la préfecture qui appelle à éviter le secteur Richard Lenoir. La police et la BRI se sont rendues sur place. Aucune engin explosif n'a été découvert aux alentours du lieu de l'attaque, selon France Info, qui cite la préfecture de police. La brigade criminelle a été chargée des investigations par le parquet de Paris.

Elise Lucet confirme que deux de ses collaborateurs ont été blessés dans l'attaque

Une de nos salariés a vu cet homme courir avec une lame de boucher ou une machette après un de nos collaborateurs qui était déjà blessé et même ensanglanté

Sur France 2, la journaliste Elise Lucet a déclaré, émue, que deux de ses collaborateurs – un homme et une femme – de la société de production Premières Lignes (qui produit notamment son émission Cash Investigation) avaient été grièvement blessés. «Ils ont été blessés par un homme qui était dans la rue devant les anciens locaux de Charlie Hebdo. Une de nos salariés a vu cet homme courir avec une lame de boucher ou une machette après un de nos collaborateurs qui était déjà blessé et même ensanglanté», a-t-elle expliqué.