Cancer : deux hôpitaux algériens désignés « Centre d’excellence » par l’AIEA

Deux hôpitaux algériens ont reçu, jeudi, des attestations de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), les désignant « Centre d’excellence » (ANCHOR) et Centre pivot collaborateur de l’Agence, parmi les 5 premiers centres au monde ayant obtenu cette prestigieuse reconnaissance. Il s’agit de Le Centre de médecine nucléaire relevant du centre hospitalier universitaire (CHU) de Bab el […] The post Cancer : deux hôpitaux algériens désignés « Centre d’excellence » par l’AIEA appeared first on Algerie Eco.

Cancer : deux hôpitaux algériens désignés « Centre d’excellence » par l’AIEA

Deux hôpitaux algériens ont reçu, jeudi, des attestations de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), les désignant « Centre d’excellence » (ANCHOR) et Centre pivot collaborateur de l’Agence, parmi les 5 premiers centres au monde ayant obtenu cette prestigieuse reconnaissance.

Il s’agit de Le Centre de médecine nucléaire relevant du centre hospitalier universitaire (CHU) de Bab el Oued et l’établissement hospitalier spécialisé dans la lutte contre le cancer « Pierre et Marie Curie », selon l’agence APS.

Présidant la cérémonie officielle de remise des Certificats de désignation à ces deux établissements, au siège du Commissariat à l’Energie atomique (COMENA) à Alger, en présence du Secrétaire général du ministère de la Santé, du Commissaire à l’Energie atomique et des cadres concernés, le secrétaire général du ministère de l’Energie et des Mines, Abdelkrim Aouissi, a indiqué que cette reconnaissance « est la meilleure preuve du niveau remarquable atteint par ces deux centres » en matière de prise en charge du cancer.

Cette distinction est l’expression de « la confiance totale placée par l’AIEA dans ces deux centres après de longues années de coopération fructueuse, au niveau national, à travers l’amélioration et la qualification des ressources humaines dans ce domaine, et au niveau africain, à travers le soutien multiforme présenté dans le cadre du programme régional de coopération technique pour l’Afrique sur la recherche, le développement et la formation dans le domaine de la science et de la technologie nucléaires (AFRA), relevant de l’AIEA », a-t-il ajouté.

Le représentant du ministère a expliqué que la désignation des deux établissements hospitaliers comme « centre pivot collaborateur de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Centre d’excellence ANCHOR », s’inscrit dans le cadre de l’initiative mondiale de l’agence connue sous le nom de « Rayons d’espoir » visant à aider les pays à satisfaire leurs besoins urgents en matière de lutte contre le cancer.

Cette distinction intervient suite à la signature, le 26 septembre dernier, en marge de la 67e session ordinaire de la Conférence générale de l’AIEA, d’un accord entre l’Algérie et l’Agence qui a fait du CHU de Bab El Oued et du Centre anti-cancer « Pierre et Marie Curie » à Alger, « parmi les cinq premiers centres au monde à obtenir cette reconnaissance en tant que centre pivot collaborateur de l’AIEA, soit en d’autres termes ‘Centre d’excellence ANCHOR’, a précisé le même responsable.

Depuis le lancement de l’initiative « Rayons d’espoir » en 2022, l’Algérie s’est engagée à mettre ses expertises et ses infrastructures au service du développement des capacités de diagnostic et de thérapie du cancer au niveau africain, notamment à travers la formation de professionnels de la santé dans les spécialités de radiothérapie, de médecine nucléaire, d’imagerie diagnostique et de physique médicale, a fait savoir le représentant du ministère de l’Energie, ajoutant que « l’Algérie a affirmé son engagement à « faire tout son possible pour contribuer efficacement à cette initiative ».

Cet engagement s’est traduit concrètement par l’accueil de nombreux stagiaires de pays africains, au sein des services du CHU de Bab El Oued et du Centre « Pierre et Marie Curie », que ce soit pour une formation interne à moyen ou long terme, ainsi que pour une formation en spécialisation médicale universitaire.

Suite à cette « désignation historique », poursuit M. Aouissi, « nous nous engageons à redoubler d’efforts pour respecter les dispositions de l’accord pertinent, notamment en ce qui concerne la formation des stagiaires, l’organisation de sessions d’apprentissage pour les professionnels de la santé, la participation à des projets de recherche coordonnés par l’AIEA, la promotion de la communication, la proposition de services d’experts, et l’encadrement des autres centres de traitement par radiothérapie et d’imagerie médicale dans la région africaine ».

Cette nouvelle étape de la coopération avec l’AIEA permettra aux deux établissements hospitaliers de « renforcer et d’élargir leurs capacités pour accomplir, efficacement, leurs missions, et promouvoir la qualité des soins, afin de servir de locomotive pour tous les autres centres anti cancer (CAC) à travers le pays », soutient le représentant du ministère.

Le même responsable a indiqué, à cette occasion, que le gouvernement accordait une grande importance à la lutte contre le cancer en en faisant une priorité nationale, rappelant les instructions du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, visant à orienter, prioritairement, l’investissement dans le domaine de l’énergie nucléaire « vers un usage médical, notamment la radiothérapie pour les patients atteints de cancer ou d’autres maladies nécessitant cette technologie ».

L’Algérie déploie d’énormes efforts, à cet effet, pour renforcer la lutte contre le cancer, mobilisant, ainsi, des ressources importantes en matière de financement, d’infrastructure, d’équipement et de ressources humaines, d’où ces résultats positifs.

The post Cancer : deux hôpitaux algériens désignés « Centre d’excellence » par l’AIEA appeared first on Algerie Eco.