Brahim Debbeche, président de la chambre tuniso-allemande de l’industrie et du commerce AHK : “L’avenir est à la jeunesse, il suffit de l’encadrer et de la soutenir”

  Ouvrant l’Industry Innovation Day (IID 2022), Brahim Debbeche a mis l’accent sur les atouts qui peuvent faire de la Tunisie un hub d’innovation. Se voulant rassurant, le président de l’AHK a lancé un message de confiance en l’avenir de l’industrie automobile en Tunisie. Faisant l’éloge de l’innovation, le président de la chambre tuniso-allemande de … L’article Brahim Debbeche, président de la chambre tuniso-allemande de l’industrie et du commerce AHK : “L’avenir est à la jeunesse, il suffit de l’encadrer et de la soutenir” est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.

Brahim Debbeche, président de la chambre tuniso-allemande de l’industrie et du commerce AHK : “L’avenir est à la jeunesse, il suffit de l’encadrer et de la soutenir”

 

Ouvrant l’Industry Innovation Day (IID 2022), Brahim Debbeche a mis l’accent sur les atouts qui peuvent faire de la Tunisie un hub d’innovation. Se voulant rassurant, le président de l’AHK a lancé un message de confiance en l’avenir de l’industrie automobile en Tunisie.

Faisant l’éloge de l’innovation, le président de la chambre tuniso-allemande de l’industrie et du commerce, Brahim Debbeche, a souligné que ce concept séduit et mobilise les intelligences collectives et favorise les transformations rapides des organisations et des processus de production. “Il se nourrit, s’enrichit et se développe dans un écosystème favorisant la confiance, la transparence, la participation et la concertation. Il a surtout besoin d’une stabilité institutionnelle et d’une cohérence des politiques publiques régissant l’investissement, la fiscalité et le commerce international. L’innovation a besoin de visibilité parce qu’elle se veut durable et multidimensionnelle”, a-t-il ajouté. Mettant l’accent sur l’expérience que les industriels tunisiens ont pu acquérir au cours des trente dernières années ainsi que sur la résilience dont ils ont fait montre face à l’imprévisibilité de la conjoncture, Debbeche a lancé un message de confiance en l’avenir de l’industrie automobile en Tunisie. “Nous y croyons parce que nos jeunes élites ingénieurs, chercheurs et managers ont des compétences et des capacités à relever les défis technologiques futurs et faire de la Tunisie un Innovation Hub. Nous y croyons parce que nos partenaires allemands,en particulier, et européens d’une façon générale, continuent à croire en notre pays, à y investir et à réaliser des extensions pour accroître la capacité de production des unités existantes”, a-t-il indiqué.

Le président de l’AHK a, par ailleurs, affirmé que le potentiel d’ investissement-innovation est transformable en valeur et emplois. Pour ce faire, “il suffit de huiler les rouages de l’administration publique et de ses instances décisionnelles, d’écouter l’environnement des affaires et de détecter les quick-wins capables d’inscrire la Tunisie et son économie dans un cercle vertueux de croissance”, estime-t-il. Et d’ajouter que le rétablissement des liens de confiance avec la communauté des entrepreneurs et des investisseurs est, en ce sens, nécessaire, et ce, en les écoutant, les associant à la gouvernance de l’investissement et en venant à leur secours rapidement quand ils font face à des difficultés liées à l’interprétation de certaines règles administratives.

Debbeche a, en outre, affirmé qu’il est indispensable de veiller au lien étroit entre importation et exportation dans le domaine de l’automobile. “Il ne faut surtout pas se confiner dans des mesures restrictives des flux des échanges technologiques de la Tunisie avec son environnement. Une attention particulière doit être accordée à la mobilité électrique et aux nouvelles technologies qui offrent des gisements importants d’innovation et de développement. Beaucoup de start-up tunisiennes, dans ce secteur, doivent être soutenues et encouragées. L’avenir est à la jeunesse, il suffit de l’encadrer et de la soutenir”, a-t-il conclu.

L’article Brahim Debbeche, président de la chambre tuniso-allemande de l’industrie et du commerce AHK : “L’avenir est à la jeunesse, il suffit de l’encadrer et de la soutenir” est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.