Bouden et Belhassine parlent de la vision stratégique du tourisme tunisien à l’horizon 2035 

L’examen des axes de la vision stratégique nationale du tourisme tunisien à l’horizon 2035 a été au centre de l’entretien, à La Kasbah, de la cheffe du gouvernement, Najla Bouden, avec le ministre du Tourisme, Mohamed Moez Belhassine, à l’occasion de la célébration de la Journée internationale du tourisme sur le thème “repenser le tourisme”. […]

Bouden et Belhassine parlent de la vision stratégique du tourisme tunisien à l’horizon 2035 

L’examen des axes de la vision stratégique nationale du tourisme tunisien à l’horizon 2035 a été au centre de l’entretien, à La Kasbah, de la cheffe du gouvernement, Najla Bouden, avec le ministre du Tourisme, Mohamed Moez Belhassine, à l’occasion de la célébration de la Journée internationale du tourisme sur le thème “repenser le tourisme”.

Le ministre du Tourisme a souligné que cette vision vise à faire du tourisme un moteur important du développement économique, social et environnemental, sur tout le territoire tunisien, d’ici 2035.

Il s’agit de faire de la Tunisie l’une des destinations les plus compétitives et pérennes dans le monde, à travers la diversification de ses produits touristiques et l’attraction de nouveaux marchés, d’après un communiqué publié par la Présidence du gouvernement.

En outre, il s’agit d’ériger la Tunisie comme une destination touristique propre qui préserve le patrimoine culturel et naturel pour les générations actuelles et futures, a-t-il ajouté, soulignant que cette stratégie est une vision commune entre les différents acteurs dans le secteur touristique.

De son côté, Bouden a relevé que le secteur touristique doit créer de la richesse, contribuer à promouvoir l’économie et créer plus de postes d’emploi, rappelant l’appui du gouvernement à ce secteur, notamment durant la période de la pandémie de Covid-19.

La stratégie nationale du tourisme 2035 s’appuie sur quatre objectifs stratégiques : compétitivité, diversification, investissement et commercialisation.

La mise en place de cette stratégie vise à favoriser un rétablissement durable du secteur, notamment après les pertes occasionnées par la crise de COVID-19.